Carême / Abbé Alphonse Biram Ndour : Le chrétien ne peut pas jeûner la solennité de saint joseph qui est le 19 mars de chaque année ?


Joseph, le sous-estimé, le méconnu : L’Église recommande aux chrétiens de ne pas jeûner la solennité de Saint Joseph pendant le temps de carême. En effet, depuis les premiers siècles, «la solennité de Saint Joseph le patron de l’église, le gardien de la vierge Marie et son Jésus-Christ le « messie » qui est un moment festif au cours duquel, on met en évidence comme la célébration de l'événement pascal ‘’le dimanche’’ », confirme Abbé Alphonse Biram Ndour, le curé de la paroisse Saint Paul de Grand-Yoff.

Les chrétiens sont invités à vivre et à revivre la joie de la solennité de Saint Joseph qui est comme le dimanche qui n’a rien à voir avec la sobriété du temps de carême et de l’Avent. La solennité de Saint Joseph est un jour de commémoration du pasteur de l’église, donc on ne peut pas jeûner ce jour, faire pénitence, être triste car c’est le jour d’action de grâce.

Chaque solennité, nous célébrons la joie d’une grande personne de l’église. De même, pendant les dimanches, si on célèbre un évènement joyeux, on ne peut pas jeûner. C’est le cas du 25 Mars qui est la solennité de l’annonciation. « Les Évangiles sont si discrets à son sujet ! Issu de Bethléem, cité de David, charpentier à Nazareth, époux de Marie, père adoptif de Jésus : l'essentiel est dit. Joseph est "le nouvel Abraham" appelé par Dieu, recevant de l'ange la première annonce du Salut. Il est "l'homme juste" : de tout son être, il s'ajuste par sa foi, s'accorde au Plan incroyable du Très Haut. La prière de sa fête dit de lui : "Il a veillé comme un père sur le Fils unique de Dieu, conçu par la puissance du Saint Esprit, né de la Vierge Marie" », déclare le curé de Grand-Yoff, Abbé Alphonse Biram Ndour.
Vendredi 18 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :