Bilan année scolaire 2020 / Perspectives 2021: « Des réponses ont été certes données, mais elles n'ont pas été complètes... Nous devrions mieux écouter la covid » (Cheikh Mbow, D.E./COSYDEP)


Pour éviter la propagation du coronavirus, le Président de la République avait pris la décision de suspendre les cours le 16 mars dernier. Cette décision ne sera pas sans mesure d'accompagnement avec la mise en place d'un système pour assurer la continuité pédagogique pour les élèves, notamment ceux qui sont en classe d'examen. Quelques mois plus tard, une autre décision fut prise, c'est la reprise en présentiel des cours pour les élèves en classe d'examen pour sauver l'année scolaire tout en respectant le protocole sanitaire.  

En dépit de toutes ces difficultés liés à la pandémie de la Covid-19, l'école sénégalaise a réussi à faire des résultats satisfaisants, meilleurs que les années précédentes. C'est dans ce sillage que Cheikh Mbow, Directeur Exécutif de la COSYDEP à travers une interview accordée à Dakaractu, a livré le bilan de l'année scolaire écoulée, ses appréciations par rapport aux résultats que certains ont jugé truqués et en perspective les dispositions que l'État devrait prendre pour la rentrée scolaire 2020/2021 mais aussi ses stratégies pour accompagner les élèves sur le plan pédagogique. Selon lui, "l'année scolaire a été riche en enseignement  et le bilan pourrait être établi sous plusieurs angles d'abord du point de vue des réponses que l'éducation a apportées face à la Covid. Le consensus de tous les acteurs c'était de faire en sorte que l'année soit validée et qu'on ne vive pas une année blanche, cela a été un succès important. Il faut rappeler que les réponses ont été certes données mais elles n'ont pas été complètes. Nous devrions mieux écouter la covid qui nous dit qu'il faut mettre en avant l'inter-sectoralité et faire en sorte que nos bilans ne soient pas seulement établis entre acteurs de l'éducation mais qu'ils soient ouverts aux autres acteurs qui ont un impact sur ce que nous faisons. Sur le plan pédagogique, la covid nous aura rappelé que les effectifs réduits sont des facteurs de qualité contrairement aux effectifs pléthoriques, que l'enseignement ce n'est pas seulement dans la classe mais c'est aussi l'environnement des apprentissages. La covid nous aura également rappelé que nous avons un programme encyclopédique qu'il nous faut revoir et apprendre à nous focaliser sur l'essentiel mais aussi les ratios. Il faudrait que le système éducatif puisse travailler à répondre aux normes et standard de qualité", a déclaré le directeur exécutif de la Cowydep. 

Cheikh Mbow a également proposé des stratégies et des dispositions que l'État devrait prendre pour l'année scolaire 2020/2021 à savoir équilibrer le système éducatif pour que chaque enfant puisse avoir des chances de réussite, la culture du bilan pour être proactif et d'avoir la capacité pour anticiper avec des réformes profondes...
Vendredi 9 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :