Baye Ciss sur les raisons qui l'ont poussé à faire de la politique : « Je suis resté un an à Kaolack sans pour autant faire mes réalisations parce qu'on me bloquait... et il fallait passer par A ou B. »

C'est un Baye Ciss très déterminé qui semble avoir pris une nouvelle orientation et décidé à en découdre avec ses détracteurs. D'ailleurs, le président du mouvement Car ne s'en est pas caché au cours de son point de presse. À en croire l'homme d'affaires, ses projets ont été bloqués pendant un an du fait de sa stricte posture d'homme de développement. En clair, il déclare avoir compris qu'il fallait faire de la politique pure et dure pour pouvoir achever ses projets au niveau de la région de Kaolack...


Mercredi 19 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :