Baccalauréat 2021 : Ces mesures fermes de l’Office du bac rappelées par Yancouba Niassy, le Proviseur et chef de centre du Lycée Demba Diop de Mbour aux candidats en lice.


Ce jeudi 29 juillet 2021, les épreuves du Baccalauréat ont démarré sur l’étendue du territoire. Selon l’Office du Baccalauréat, ce sont 157.318 candidats à la recherche de leur premier diplôme universitaire soit une augmentation de 2.203 élèves. Diplôme qui leur ouvrira les portes de l’enseignement supérieur.  

Au Lycée Demba Diop de Mbour, un des plus grands centres d’examen de la région de Thiès qui polarise 26.679 candidats, de par son effectif, aucun incident n’était à signaler, ce matin. Un constat fait par Dakaractu Mbour confirmé par Yancouba Niassy, le proviseur du lycée Demba Diop et chef de centre dudit établissement.
 
‘’Nous confirmons que le lycée Demba Diop est un des centres pilotes, parce que c’est le plus grand centre du département et même de l'Académie de Thiès, en terme d’effectif de candidats. Nous abritons 3 jurys pour un total de 1.299 candidats toutes séries confondues. Donc ce matin, comme vous l’avez remarqué, Dieu merci, les choses se sont très bien passées. Nous avons démarré les épreuves à l’heure indiquée. Et on n’a  noté un quelconque dysfonctionnement.’’
 
Si aucun dysfonctionnement n’est à déplorer, le Proviseur du lycée Demba Diop qui s’en félicite, a profité de l’occasion pour rappeler quelques mesures phares prises par la direction de l’Office du baccalauréat. Il s’agit de l’interdiction formelle pour les candidats de venir avec leur téléphone portable ou autre matériel assimilé. 
 
‘’Le téléphone est totalement interdit dans les centres d’examen. Et les candidats ont toutes les interdictions derrière leurs convocations. Donc aujourd’hui, personne ne peut prendre comme alibi, ‘’je ne savais pas’’. Tout candidat qui a sa convocation, l’Office du bac a bien innové, en mettant les interdictions derrière la convocation. 
 
‘’Avoir son téléphone dans son sac, même éteint, est une présomption de tricherie’’
 
Pour lui ce qui s’était passé à Thiès, il y a 2 ou 3 ans où une bonne dizaine d’élèves avaient été pris en flagrant délit, avec leurs portables dans leurs sacs ou par devers eux, doit suffire comme exemple. ‘’C’était dur comme sanction. Là, l’Office du Bac ne lésine pas sur les sanctions’’, a reconnu M. Niassy qui dit ne pas croire à l’éventualité d’une clémence des jurys ou de l’Office du bac au profit d’un candidat pris avec un téléphone dans son sac. ‘’Le téléphone ne doit même pas être par devers soi, dans le centre. Et ce n’est même pas prudent de l’avoir dans les environs du centre d’examen à plus forte raison dans l’enceinte du centre. Que cela soit dans la cour ou dans la salle d’examen, le téléphone n’est pas acceptable dans le sac’’.
 
D’ailleurs, prévient le chef du centre d’examen du lycée Demba Diop, tout candidat pris en possession de ces objets interdits court un risque énorme. ‘’Il y a une commission au niveau de l’Office du Bac qui statue sur la base des argumentaires, du rapport du président du Jury et qui prononce la sanction appropriée. En tout cas, il est clair que si un candidat est pris avec un téléphone ou un appareil assimilé par devers lui, c’est presque foutu pour lui, pour cette session-là. Et celui-ci peut même encourir une suspension. Donc, cette année, on a insisté et on ne cesse d’insister. On ne peut pas venir faire son examen du Bac avec un téléphone portable. C’est une présomption de tricherie. Le fait même d’avoir son téléphone dans son sac, même éteint, est une présomption de tricherie. 
 
Il faut noter que les examens du bac se tiennent dans une période marquée par une forte contamination de la Covid-19. A ce sujet, le Proviseur Niassy dit tenir, très à cœur le respect des mesures barrières. ‘’Nous avons mis beaucoup de soin dans la préparation du centre. Donc, l’établissement a été bien nettoyé jusqu’aux toilettes, en passant par les salles de classe et le secrétariat. Nous avons non seulement nettoyé mais nous avons utilisé des détergents, parce qu’on est en période de pandémie. On voulait mettre le maximum qu'on pouvait véritablement pour sécuriser les usagers. Un impressionnant dispositif de lave-main est visible dès l'entrée du portail. Il a été accompagné par un comité d’accueil pour encadrer non seulement l’entrée avec le port obligatoire de masque mais également avec obligation de se laver les mains pour ceux qui n’ont pas de gel. Cela a été effectif ce matin. Et nous avons même sollicité l’appui de la police. Des agents de police nous ont été affectés pour se positionner de manière stratégique pour qu’ils comprennent que l’État est là’’. 
 
Ce qu’encourt un candidat pris avec un téléphone ou un appareil assimilé par devers lui
 
Étant une des pièces maîtresses du bac, dans ledit lycée, Lamine Mané, le chargé des Examens et Concours a lui aussi donné quelques éléments chiffrés concernant l’établissement. ‘’Il y a, dans ce centre d’examen, toutes les séries confondues (S1, L’, S2 et la L2) qui sont là et qui composent. Le centre Demba Diop englobe 3 jurys. Il s’agit des jurys 1. 599 où composent les S2 et les L’; 1.600 où il y a la S1, S2 et L’. Il y a enfin le ''super jury’’. Il s’agit du jury 1.601 avec 599 candidats, tous de la Série L2. Depuis presque 3 ans l’Office du Bac a fait une innovation de taille en créant au niveau des grands centres comme le Lycée Demba Diop (Mbour), le Lycée Malick Sy (Thiès) et le Lycée Djignabo (Ziguinchor), le Lycée Valdiodio Ndiaye (Kaolack) des super jurys’’.
Jeudi 29 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :