Application des 23 mesures du gouvernement : Le ministre des transports reste intransigeant sur les brigades mixtes de sécurité et les heures de circulation de véhicules


En conférence de presse post accident mortel de la route, le ministre des transports routiers a fait face à la presse pour revenir sur les points d’accord avec les syndicats de transport routier. Mansour Faye est revenu sur les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre les accidents routiers. « Certains syndicats routiers n’ayant pas répondu à la convocation pour le 13 janvier dernier. Le porte-parole des acteurs présents, Fallou Samb, a fait part de leurs doléances relatives aux 23 mesures prises par le gouvernement », a indiqué à la presse le ministre.
 
Toutefois, Mansour Faye a cité les six doléances des syndicalistes et la réponse du gouvernement. Le gouvernement est resté intransigeant sur deux points. « Pour les brigades mixtes de sécurité routière, je leur ai dit que cette mesure sera mise en application avec les autorités territoriales et les forces de sécurité et de défense ; Pour ce qui est des heures de circulation des véhicules de transport et de marchandise, je leur ai fait savoir que le caractère salutaire de cette mesure et son impact sur les accidents et la mortalité sur les routes rendent nécessaire son maintien », détaille-t-il.
 
Cependant, sur les quatre autres, le gouvernement a trouvé des mécanismes pour permettre aux transporteurs de se conformer avant l’échéance et la mise en application de ces mesures. « La dérogation pour la mesure d’interdiction des porte-bagages, le gouvernement a accédé à la demande des transporteurs en établissant une période transitoire d’un an pour la mise en œuvre de cette mesure ; Obligation de visites techniques modernes à Dakar : le gouvernement trouvera un mécanisme pour que ces visites techniques se fassent dans les régions. Le programme des huit centres dans les régions sera accéléré ; pour la durée d’exploitation des véhicules de transport public, le décret fixe les transports de voyageurs à 20 ans et les transports de marchandises à 25 ans. Une dérogation de deux ans est fixée pour ceux qui sont en circulation ; le point six sur les âges des conducteurs, les dispositions du code de la route sont maintenus », explique le ministre, Mansour Faye...
Mardi 17 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :