Amadou Ba : « Si Wade, Diouf et Senghor avaient fait comme Macky... »

Responsable apériste aux Parcelles Assainies, Amadou Bâ a déclaré samedi, au Grand Théâtre de Dakar, que Macky Sall est une chance pour le Sénégal. La preuve, en si peu de temps, il a réalisé plus qu’aucun autre président n’a réussi pendant longtemps.


Amadou Ba : « Si Wade, Diouf et Senghor avaient fait comme Macky... »
Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan a fait une sortie remarquable samedi, au Grand Théâtre de Dakar. Parrain du meeting d’Ibrahima Sow Ardo (Mouvement Sénégal Demain) pour la réélection de Macky Sall au premier tour en 2019, Amadou Bâ s’est adressé à la jeunesse du pays et à la population dans son ensemble devant Moustapha Cissé Lo (député), Ababacar Sédikh Bèye (PDG Port), la députée Juliette Zinga et d’autres responsables politiques de la mouvance présidentielle.
Aux jeunes qui constituent plus que la moitié de la population du pays, le responsable de l’Alliance pour la République aux Parcelles Assainies a demandé de ne pas se laisser divertir par les apprentis politiques.
« Nous, jeunes, si nous tenons à notre avenir incarné par Macky Sall, donnons-lui 60% des suffrages au soir du 24 février 2019 », a-t-il lancé non sans jeter des piques aux leaders de l’opposition qui « tentent de semer le doute dans l’esprit des citoyens ».
Amadou Bâ ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Prolixe, inspiré et plongé dans un discours politique qu’on lui connaissait moins, il s’est offert le scalp des devanciers de son mentor au Palais de la République. « Si les prédécesseurs de Macky Sall avaient fait comme lui, le Sénégal aurait dépassé ce niveau de développement », a commenté l’argentier de l'Etat tout en estimant que le succès de son mentor n’est pas comparable dans les mêmes circonstances de temps à celui de Wade, Diouf et Senghor à la magistrature suprême.

« Macky Sall est une chance pour le Sénégal »

« Depuis son arrivée au pouvoir, Macky Sall a multiplié les Universités, les écoles, les Lycées et Collèges en plus du bitumage de routes et construction de pistes de production, l’augmentation de l’enveloppe de la bourse aux étudiants, le nombre d’emplois créés sans oublier les grands projets de l’Etat dont les cérémonies d’inauguration font légion au fil des mois », dit-il comme pour rafraîchir les mémoires. 
Et pour cela, croit-il savoir, « le Président de la République mérite plus que 60% des suffrages des Sénégalais en 2019 pour sa réélection au premier tour ». « Macky Sall est une chance pour le Sénégal », a ajouté Amadou Bâ sous une salve de tonnerre.
La page de la politique tournée, il glisse sur le terrain économique qu’il maîtrise le mieux et diplomatique. Evoquant le passage du président chinois au Sénégal, il a indiqué que ce n’était pas fortuit dans la mesure où, le numéro 1 de l’empire du Milieu n’accorde pas à la sauvette, une visite d’Etat à tous les pays.
« Macky Sall est un homme respecté par tous. Tout le monde sait que le président chinois ne se déplace pas n’importe comment. En entamant sa tournée africaine par le Sénégal, il savait qu’il pouvait échanger et partager avec le chef d’Etat du Sénégal qui est un homme de valeur », a précisé le ministre.
Lundi 13 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :