Vaccination contre la Covid-19 : Qu’en pensent les koldois ?


Avec l’arrivée hier mercredi 17 février des premières doses du vaccin chinois, les commentaires vont bon train dans la capitale du Fouladou. C’est pourquoi, Dakaractu/Kolda a fait un micro trottoir pour recueillir les impressions des uns et des autres. Ainsi, les populations sont partagées entre confiance, psychose et doute sur le vaccin.

Madame Sané est catégorique sur la question : « il faut que les autorités donnent l’exemple comme ailleurs avant que je me fasse vacciner. D’ailleurs, même avec cet exemple, je ne pense pas me faire vacciner. A mon humble avis, je crois que la création d’un vaccin doit au moins durer dix ans en respectant toutes les étapes. Et là, en moins d’un an on nous parle de vaccin contre cette maladie aussi grave. C’est cela qui me laisse trop dubitative. C’est pourquoi, je vais continuer pour le moment à adopter les mesures barrières  comme le lavage des mains, le port obligatoire du masque entre autres. »

Il faut rappeler que la région de Kolda jusqu’en début de semaine (lundi 15 /02) comptait au total 310 cas positifs de covid-19 et 24 décès depuis le début de la pandémie. Et en un temps record dans la période dite deuxième vague la région a enregistré de décembre à février 94 cas positifs avec 6 décès. Voici des raisons suffisantes pour que le vaccin soit une solution d’autant plus qu’il y a la menace Ebola à côté (Guinée Conakry).

Pour M. D. Diallo, infirmier à la retraite tenant un cabinet médical estime que le vaccin est fiable donc il n’y a pas lieu de s’alarmer de la situation. À ce titre, il précise « en tant qu’ex agent de la santé, je suis sûr que le vaccin est passé par toutes les étapes, sinon il n’allait pas être homologué. Donc, il faut éviter les spéculations néfastes des réseaux sociaux car on ne joue pas avec la santé. En tout cas moi, j’attends avec fierté ma première dose du vaccin. Et je félicite l’État pour son courage d’avoir pris les devants en se souciant de la santé de sa population… »

Dans la foulée, S. Ba, la soixantaine,  estime que le vaccin vient à l’heure où le virus est en flèche dans notre pays.  « Si j’étais l’État j’allais contraindre les récalcitrants à prendre le vaccin par tous les moyens. La santé n’a pas de prix. J’ai constaté que beaucoup ont peur du vaccin et restent sceptiques. Je prendrais avec plaisir le vaccin car le virus est plus vulnérable pour  nous les personnes âgées. »

Un tour au marché central, toutes les discussions portent aujourd’hui sur l’arrivée de ce vaccin chinois et chacun y va de son opinion. Nombreux sont ceux qui ont été interpelé qui disent que « nous avons peur de prendre car il y a beaucoup de choses qui se disent sur le vaccin. Certains disent qu’il rend infertile et impuissant les hommes tandis qu’il détruirait les trompes des femmes pour ne plus procréer. » Certains vont même plus loin, à l’image de F. Dieng vendeuse de légumes : « ce vaccin est fait pour réduire la population du continent jugée très nombreuse… »
Jeudi 18 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :