Une détenue raconte le quotidien de Nabilla en prison


Une détenue raconte le quotidien de Nabilla en prison

7sur7.be - Une détenue de la maison d'ar­rêt pour femmes de Versailles prénommée Sonia se confie dans le magazine Public. Pendant deux semaines, elle a partagé la cellule de Nabilla.

"On s'est tout de suite bien enten­dues et on est deve­nues super proches. Vivre à deux dans 10m², 24h/24, ça crée des liens", explique Sonia à Public. Accusée d'avoir poignardé son compagnon, Nabilla a passé cinq semaines en prison. D'après Sonia, la star isolée au début s'est bien entendue avec les autres détenues. "Excepté deux ou trois filles qui la cham­braient parce que, parfois, elle jouait l'idiote, Nabilla a été très bien accueillie et s'est tout de suite très bien inté­grée. Elle aimait bien faire rire les autres."

Loin des plateaux de télévision, Nabilla a préféré abandonner ses artifices. "On a droit au maquillage. Je lui en prêtais parfois, mais la plupart du temps, elle préfé­rait ne pas se maquiller", assure Sonia. "Là-bas, elle n'était pas en mode bimbo. Elle se contentait de mettre de la crème et du Labello. Elle me disait: Ça sert à quoi de se maquiller, il n'y a que 70 déte­nues meufs. Je vais me faire belle pourquoi?"

Sonia raconte que Nabilla passait son temps à lire et à étudier à la bibliothèque en journée et à regarder la télé le soir. "Le soir, on écou­tait de la musique ou bien on regar­dait la télé. On adorait Enquêtes crimi­nelles. On a aussi regardé De l'autre côté du périph." Sonia révèle: "Elle a vu Thomas dans 7 à 8. Ça l'a anéan­tie."

Selon Sonia, Nabilla est toujours follement amoureuse de Thomas. "Dès qu'elle pensait à lui, elle se mettait à pleu­rer. C'est une évidence, ils s'aiment. Les autres déte­nues ont beau lui dire que ce n'est pas un mec bien, elle s'ac­croche." Libérée de prison ce jeudi, Nabilla n'a pas le droit d'entrer en contact avec son ex.

Samedi 20 Décembre 2014




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017