Suite au réquisitoire du parquet en sa faveur : Moustapha Diatta en liberté


Suite au réquisitoire du parquet en sa faveur : Moustapha Diatta en liberté
En prison depuis 2016 dans le cadre d'une procédure judiciaire liée au terrorisme, Moustapha Diatta a recouvré la liberté ce lundi 1er juillet, en début de soirée, a appris Dakaractu de sources proches de la famille.  
Une suite logique puisque le parquet avait demandé le non-lieu pour ce détenu dans l'affaire dite des arabes maliens arrêtés au Sénégal au sujet de l'enquête sur les attentats de Grand Bassam, en mars 2016.  Visiblement, le juge d'instruction a suivi le procureur et a abandonné les poursuites contre Diatta.
Dans le cadre de cette enquête, Ould Sidy Mohamed Sina et Ould Am Sidalamine ont été alpagués au Sénégal par la Division des investigations criminelles pour leur supposée connexion avec le défunt émir d'Al Mourabitoune, Mohamed Ould Nouini, présenté comme l'instigateur des attentats sanglants qui ont fait 22 morts. Des attaques revendiquées par Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI). 
Confronté au témoin qui prétendait l'avoir rencontré chez un des arabes maliens mis en cause dans ce dossier, Moustapha Diatta a été blanchi. D'où la démarche du procureur qui a demandé au magistrat instructeur dans son ordonnance de renvoi de donner le non lieu au sieur Diatta qui n'a jamais cessé de clamer son innocence. 
C'est d'ailleurs, fort de cette conviction qu'il avait entamée depuis sa cellule du Camp Pénal une grève de la faim avant d'y mettre un terme suite à l'intervention de ses proches.
Rappelons que Moustapha Diatta a été aussi jugé dans l'affaire Imam Ndao et il a bénéficié d'une relaxe à la faveur de la prononciation du verdict du juge en juillet 2018. Dans ladite procédure, il était soupçonné d'avoir aidé une femme à rejoindre son mari qui s'est trouvé être un jihadiste sénégalais de la branche de l'Etat islamique en Libye.
Lundi 1 Juillet 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :