Scandale Özil : Le patron de la Fédération allemande de foot admet une erreur


Scandale Özil : Le patron de la Fédération allemande de foot admet une erreur
Sous le feu de la critique, le patron de la Fédération allemande de foot (DFB) a regretté jeudi de ne pas avoir défendu le joueur Mesut Özil, cible de propos racistes après une rencontre avec le président truc.

Dans un communiqué, le chef de la Fédération "regrette beaucoup" que le rappel à l'ordre adressé à Özil dans l'affaire Erdogan "ait été détourné pour des discours racistes".

"En tant que président, avec le recul, j'aurais dû dire sans aucune ambiguïté ce qui est une évidence pour moi et pour toute la Fédération: toute forme de harcèlement raciste est insupportable, inacceptable et intolérable", a-t-il écrit.

D’après Mesut Ozil, "Aux yeux de Grindel et de ses soutiens, je suis Allemand quand nous gagnons, mais je suis un immigré quand nous perdons", avait notamment affirmé le joueur de 29 ans aux 23 buts en 92 sélections.

Présenté comme un exemple d'intégration par le sport en Allemagne, Özil avait déjà rencontré à plusieurs reprises le dirigeant turc par le passé sans que cela ne suscite de remous.

Après l'élimination calamiteuse de la Mannschaft, championne en titre, au Mondial russe, de nombreux médias et consultants ont concentré leurs critiques sur Mesut Özil, en raison de son niveau de jeu mais aussi en doutant de son engagement pour l'Allemagne.

Rfi sport
Jeudi 26 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :