Santé : L’ultime appel et rappel du président pour une meilleure prise en charge des populations


La bataille contre la Covid-19 est loin d’être gagnée, au Sénégal, en tout cas. Après une montée en puissance des nombres de cas, ces derniers jours, à l’origine du plaidoyer des membres du Comité national de gestion des épidémies (Cnge) pour la prise d’une 3e dose de vaccins, le président Macky Sall a lancé un appel en ce sens.
« Pour la deuxième année consécutive, je m’adresse à vous dans le contexte difficile de la pandémie Covid-19. Le virus est toujours là, et le nombre de cas positifs est en nette augmentation depuis quelques semaines. Une fois de plus, j’appelle au respect des règles sanitaires, au port du masque et à la vaccination ; surtout que le vaccin est disponible, avec plus de 5 millions de doses reçues à ce jour, et que c’est le seul moyen de prévenir les cas graves ». Un appel du président passé dans son « Message à la Nation, à l'occasion du nouvel an ».
Une occasion pour lui de saluer le travail abattu par les blouses blanches mais aussi par son gouvernement. « A l’épreuve de la crise, notre système de santé reste résilient. Nous le devons au dévouement et à l’expertise de notre personnel de santé, que je salue et encourage. Nous le devons aussi aux importants investissements consentis par l’Etat ».
Macky Sall qui s’est félicité des résultats obtenus grâce aux unités de test Pcr installées par l’Etat dans nos 14 régions, et les kits de test rapide, dénommés Saytu, mis au point par l’Institut Pasteur de Dakar, qui contribuent à faciliter le diagnostic, a fait un bref bilan des réalisations faites dans le secteur de la santé, cette année.
C’est le cas avec les ressources humaines et des infrastructures sanitaires réalisées, concernant lesquelles, il évoque le recrutement de « 500 médecins et 1000 personnels paramédicaux, en plus de la contractualisation de 45 médecins, 400 infirmiers et 400 sages-femmes ».
Pour l’année 2021, il dit avoir « considérablement élargi la carte sanitaire et relevé le niveau de notre plateau médical, avec, entre autres réalisations, 5 hôpitaux dotés d’équipements de dernière génération, à Sédhiou, Kaffrine, Kédougou, Touba, et Agnam ; la mise aux normes de 9 Services de réanimation et 12 Services d’accueil des urgences ; l’acquisition de nouveaux équipements : scanners, IRM, appareils d’endoscopie et de mammographie, et accélérateurs de particules pour le traitement du cancer ».
Le chantier du Centre national d’oncologie, dédié à la lutte contre le cancer, et celui de la Polyclinique moderne de l’hôpital Principal de Dakar, n’a pas été laissé en rade par le président Sall. Celui-ci, dans son adresse à la Nation, a relevé que ces infrastructures sanitaires susnommées vont contribuer à une réduction « sensiblement les évacuations sanitaires coûteuses ».
Il faut aussi signaler que le président n’a pas manqué de s’incliner devant la mémoire « des êtres chers qui nous ont quittés » et d’exprimer sa compassion à nos malades à qui il dit souhaiter un prompt rétablissement.
Samedi 1 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :