Ligue 1 - Monaco à nouveau en mode gâchis


Ligue 1 - Monaco à nouveau en mode gâchis
Monaco  pourra regretter son manque d’efficacité. Totalement dominateurs, les Monégasques ont été tenus en échec  à Louis II par Reims  (1-1), en match d’ouverture de la 12e journée. L’ASM pensait avoir fait le plus dur après l’ouverture du score d’Elderson Echiejile en première période (20e), mais Moukandjo est parvenu à égaliser en fin de match (80e). Avec ce match nul, Monaco manque l’occasion de se rapprocher du podium et stagne à la septième place en attendant les autres rencontres du week-end.
En prévision du match crucial sur la pelouse de Benfica, en Ligue des Champions  mardi, l’ASM a présenté un onze légèrement remanié face aux Rémois. Déjà privé de Dimitar Berbatov  et Layvin Kurzawa, tous deux blessés, Leonardo Jardim avait décidé de laisser Moutinho, Ocampos et Abdennour sur le banc au coup d’envoi. Face à une équipe de Reims globalement inoffensive, les Monégasques s’étaient ensuite mis à l’abri dès le début du match. Suite à une belle percée initiée par Geoffrey Kondogbia, Silva a hérité du ballon dans la surface  avant de judicieusement remiser devant le but pour trouver Echiejile, bien placé au second poteau (1-0 19e).
Martial, le symbole
Mais bien que largement dominateurs, les coéquipiers de Jérémy Toulalan ont manqué d’efficacité et ont laissé filer plusieurs occasions de tuer le match. Anthony Martial a symbolisé à lui seul le manque de réussite de son équipe. L’international espoir, particulièrement en jambes, a énormément pêché dans la finition. Il a d’abord écrasé sa frappe seul face au gardien (28e), puis s’est heurté au gardien Johnny Placide après un joli enchainement dans la surface (35e).
En seconde période, l’ASM a accentué sa domination, mais ni Valérien Germain, seul au point de pénalty (46e), ni Carvalho de la tête sur coup franc (48e) ne parvenaient à tromper le gardien adverse. À l’approche des dix dernières minutes, les Monégasques ont fini par payer leurs nombreux ratés. Après une dernière tentative de Ferreira-Carrasco, bien repoussée par Placide (80e), Reims a placé une contre-attaque éclair. Bien trouvé sur la droite,  Préville a servi Moukandjo qui a parfaitement croisé sa frappe face à Subasic dans la surface (1-1 81e). Reims a offert une leçon de réalisme et d'opportunisme en trouvant le fond des filets sur sa seule frappe cadrée. Cruel pour Monaco qui ne rassure pas avant un déplacement européen périlleux à Lisbonne. 
Source : Eurosport
Vendredi 31 Octobre 2014




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017