Le PSG, la tête au Barça


Le PSG, la tête au Barça

Profondément remanié, le PSG n’a pas réussi à s’imposer samedi après-midi à Toulouse (1-1). Les Parisiens, qui ont évolué dans un inédit 4-4-2, avaient-ils déjà la tête à leur match de mardi face au Barça ?

Trois jours avant d’accueillir un FC Barcelone  qui n’a toujours pas encaissé le moindre but depuis le début de saison, le PSG  n’a pas réussi à enchaîner une deuxième victoire consécutive à l’extérieur samedi à Toulouse  (1-1). Positionné dans un 4-4-2 en losange que, de l’avis même de l’auteur du but égalisateur, Jean-Christophe Bahebeck, au micro de Canal +, les Parisiens n’ont "pas souvent travaillé" depuis le début de saison, avec Lucas, Marquinhos, Thiago Motta, Van der Wiel et Maxwell  préservés au coup d’envoi, le club de la capitale a souvent été trimballé au Stadium, où il restait pourtant sur quatre victoires consécutives.

Il faudra proposer autre chose pour espérer quoi que ce soit contre les Catalans en Ligue des champions mardi soir au Parc des Princes, où les blessés Lavezzi etThiago Silva  manqueront toujours à l’appel, Ibrahimovic (talon) étant lui très incertain pour ce choc. Surpris d’entrée par un but de Wissam Ben Yedder  samedi après-midi, les Parisiens auront ainsi dû attendre une grosse demi-heure pour se procurer leur premier tir cadré. Une délicieuse ouverture en louche de Marco Verratti pour Bahebeck, qui a pris le dessus sur Moubandje afin d’inscrire son premier but de la saison, d’une frappe croisée sur laquelle son coéquipier en Espoirs Zacharie Boucher  n’a rien pu faire (1-1, 33e).

L'offrande d'Aurier

Une égalisation pas franchement méritée pour des visiteurs en souffrance dès l’entame. Après une première alerte suite à un centre de Regattin pour Ben Yedder, dont la tête n’a pas inquiété Sirigu, le meilleur buteur français des deux dernières saisons a inscrit son 4e but de la saison, et sa neuvième réalisation sur ses onze derniers matches de championnat, en profitant d’une offrande de l'ancien Toulousain Serge Aurier  et de l’attentisme de David Luiz  pour s’offrir un vrai but de renard (1-0, 8e).

Les choses ne se sont pas vraiment arrangées après la pause, malgré les entrées, pour les vingt dernières minutes, de Lucas, Thiago Motta et Chantôme (à la place de Cavani, Cabaye et Verratti). Car si les Parisiens ont poussé, maladroitement, par Pastore (83e) ou encore Matuidi dans la foulée, ce sont bien les Toulousains qui auraient dû l’emporter, à l’image de cette opportunité pour Ben Yedder et Pesic bien mal négociée par les locaux (70e). Laurent Blanc, dont le message n'a pas toujours semblé très limpide pour certains de ses joueurs, a encore du boulot. Même si le PSG reste le seul club invaincu en Ligue 1...

Sport.fr

Samedi 27 Septembre 2014




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017