L'Unapas demande le départ du ministre de la pêche et dénonce la mauvaise politique de l'État dans ce secteur


L'UNAPAS (Union de la pêche artisanale du Sénégal) regroupant des pêcheurs des différentes régions du pays n'a pas caché son mécontentement à l'encontre du ministre de la pêche et du gouvernement. La cherté du matériel de pêche, l'implantation des CLPA, la non formalisation de leur secteur, l'imperfection du nouveau code de pêche, le comportement inacceptable de leur ministère de tutelle restent leurs principales préoccupations. Pour ces pêcheurs, l'État parle de subventions de moteur, mais à vrai dire, cela nécessite un véritable parcours du combattant qui dure en moyenne huit mois.

Par ailleurs, les pêcheurs ont dénoncé l'absence de représentativité de ceux qui parlent en leur nom. "Les présidents de quai de pêche ne doivent pas parler au nom des pêcheurs, car ils sont élus par des GIE et non des pêcheurs" dénonce Abdoulaye Ndao, le porte parole de l'Unapas. Cependant les pêcheurs de souligner que les bateaux de pêche restent l'ennemi numéro un de la pêche sénégalaise et  l'arrivée du pétrole et du gaz va occasionner des zones non utilisables. C'est pourquoi, ils n'écartent pas une privatisation de nos ressources halieutiques.

Pour conclure, ces derniers ont dénoncé le manque criard d'unités de transformation et de conservation, avant d'exiger le départ de leur ministre de tutelle qui, selon eux, "ne comprend pas les véritables enjeux de leur secteur..."
Jeudi 5 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :