Kaolack : Les 14 sections communales du Pastef exigent la libération de Fadilou Keïta et de 17 autres personnes.

Les 14 sections communales de Pastef/Kaolack ont fait face à la presse, à la suite de l'arrestation du candidat malheureux de Yewwi Askan Wi lors des élections territoriales à Kaolack, Fadilou Keïta.

Cette sortie médiatique consiste à attirer l'attention de l'opinion sur les séries d'arrestation au Sénégal. Les partisans de Ousmane Sonko voient cela comme un acharnement de la part du régime à l'encrontre de tous les porteurs d'opinion affiliés au Pastef ou partageant les mêmes idées.

Élie Joseph Coly, le porte-parole du jour, a fait part de leur exigence qui n'est rien d'autre que la libération de Pape Alé Niang, Abdou Karim Guèye, Cheikh Oumar Diagne, Fadilou Keïta, Ousmane Diagne, Papito Kara, Amy Dia, Mor Guèye, Assane Dramé, Ibrahima Diédhiou, Abdoulaye Ndiaye, Babacar Ndao, la liste n'étant pas exhaustive...


Vendredi 9 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :