Journalisme et mutations : « Une mise à niveau s’impose face aux enjeux de l’heure » (Ibrahima Baldé, Président de la CJRS)


Journalisme et mutations : « Une mise à niveau s’impose face aux enjeux de l’heure » (Ibrahima Baldé, Président de la CJRS)
Dans le but d’accroître les connaissances des journalistes sur les dispositions du Code de la presse régissant les relations professionnelles dans les médias, la convention des jeunes reporters du Sénégal en partenariat avec le ministère du travail, du dialogue social et des relations avec les institutions appuyée par la coopération Allemande GIZ, a initié une formation au profit des reporters. 
 
Ce rendez-vous dû donner et du recevoir a été l’occasion pour les jeunes reporters d’avoir des notions claires sur le cadre promotionnel du dialogue social qui est un facteur important pour huiler les relations entre les différentes parties qui composent l’entreprise. Mais également et surtout, les outiller pour des bonnes aptitudes de négociation au sein de l’entreprise après bien entendu, s’être acquitté de ses droits et devoirs.
 
Le président des jeunes reporters non moins participant à cet atelier, est revenu sur une panoplie d’urgences qui doivent préoccuper les journalistes, les reporters en particulier. « Les enjeux de l’heure doivent nous interpeller. Il faut nous mettre à niveau face au dialogue social par exemple, la négociation, le code de la presse, la convention collective qui est souvent ignorée par les travailleurs », explique Ibrahima Baldé. 
Le numérique également, doit interpeller les journalistes. Le président de la CJRS invite ses confrères à s’y adapter : « Tout le monde sait qu’aujourd’hui, il y a de nouveaux outils qui sont utilisés par les acteurs des médias. Là également, il faut se les approprier ».
 
Pour l’appel à lancer à l’endroit des journalistes reporter, le président Baldé sera sans équivoque : « La formation en permanence doit guider le journaliste. Quand ce dernier doit rédiger, produire un papier, il faut de bonnes aptitudes professionnelles ». Tel est le message qu’Ibrahima Baldé a tenu à lancer au terme de la cérémonie de clôture du séminaire sur la formation des journalistes sur le droit social tout en se félicitant de la qualité et la pertinence des échanges durant ces deux jours instructifs.
Samedi 13 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :