Foirail de Rufisque : l’acheminement des moutons compris entre 200 et 500.000FCFA inquiète les éleveurs (reportage).


Foirail de Rufisque, un point de vente bien fourni en mouton mais peine à accueillir la clientèle. À moins de 4 jours de la fête de Tabaski, les clients se font toujours rares ici se plaignent les éleveurs trouvés sur place, même s’ils relèvent des avancées notoires dans l’encadrement pour écouler leurs ovins.
 
Le seul problème dénoncé et auquel ces éleveurs font face est lié au transport des moutons. Le coût qui est compris entre 250 000 et 500 000FCFA est jugé excessif par ces derniers. Trouvé sur le terrain de l’approvisionnement, le président de l’union des organisations nationales des éleveurs du Sénégal, Harouna Gallo Ba rassure sur les mesures de l’État et croit que le business connaitra son essor les derniers jours voire les dernières heures avant la fête. Avec la rareté de clients, les bourses jugés très faibles chez certains acquéreurs ou même le défaut d’argent chez d’autres, des vendeurs n’hésitent pas à donner leurs moutons à crédit (prêt) en faveur des fidèles clients.
 
Le mouton de Tabaski payé au prix de 160 000FCFA par le président de la République Bassirou Diomaye Faye a suscité moults commentaires chez les éleveurs. Chacun y va de sa propre appréciation. Pour la majeure partie des acteurs interrogés par Dakaractu, un mouton d’une si bonne allure n’est pas accessible au foirail de Rufisque au même prix.
 
Cette année, le besoin de mouton pour la fête de Tabaski est estimé à 810 000 têtes dont 260 000 pour la région de Dakar. 
Jeudi 13 Juin 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :