Espagne : Guillaume Soro affirme avoir échappé à une arrestation


Face à ses partisans ce samedi 12 octobre, en Espagne, l'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne a affirmé avoir fait l'objet d'une tentative d'humiliation guidée par Abidjan. 

Selon Guillaume Soro qui séjourne actuellement en Espagne, c'est ce jeudi, de 03 heures à 04 heures du matin qu'il a reçu une « escouade de policiers » dans sa chambre d’hôtel, à Barcelone. Les policiers se sont présentés comme des éléments d'Interpol et lui ont demandé de les suivre sous le prétexte qu'il était en état d'arrestation. Ce qu'il a catégoriquement refusé avant de fustiger leur comportement. 

Face à l'intransigeance de l'ancien Premier ministre de Côte d'Ivoire, les policiers durent rentrer bredouille. 
Avant leur repli, Guillaume Soro sera conseillé par l'un des membres du commando de se rapprocher de l'ambassade de Côte d'Ivoire. 
Stupéfait, l'ex président de l'Assemblée nationale ivoirienne, se rapproche d'Interpol Lyon où il dit avoir des connaissances. Mais à sa grande surprise, il apprend que la maison mère d'Interpol n'était pas au courant de cette opération. 

Continuant son récit, Guillaume Soro affirme avoir adressé une correspondance à l'Ambassadeur d'Espagne en Côte  d'Ivoire, mais apprendra qu'il « n'y a rien contre lui ». Une réponse qui le conforte dans la thèse selon laquelle il a fait l'objet d'une tentative d'humiliation guidée par Abidjan qui a utilisé le bureau d'Interpol local pour arriver à ses fins.

Devant ses partisans médusés, Guillaume Soro a promis de porter plainte en Espagne. 

Par ailleurs, l'ancien Premier ministre a annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2020.
Dimanche 13 Octobre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :