Éducation/ Revue Sectorielle du PAQUET-EF : "Le concept Jubanti appliqué à un système éducatif nous permettra d'enregistrer des pas importants ", (Cheikh Mbow, Cosydep)


Le directeur exécutif, de la Cosydep, Cheikh Mbow a plaidé, ce jeudi pour que l'effectivité du droit à l'éducation pour tous soit une réalité, la baisse du taux d'alphabétisation élevé, les enfants qui n'ont pas d'acte de naissance, les élèves vulnérables ainsi que les enseignants décisionnaires. Il intervenait lors de la cérémonie d'ouverture de la 11 ème édition de la revue sectorielle du programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence dans le secteur de l'éducation/formation PAQUET-EF. "Monsieur le ministre, nous avons de l'espoir avec ce nouveau régime mais cet espoir doit être solidairement soutenu, l'entretenir c'est surtout l'appliquer. Votre concept Jubanti appliqué à un système éducatif nous permettra certainement d'enregistrer des pas importants", a-t-il déclaré, ajoutant que le concept Jubanti doit nous inviter à réfléchir sur ces préoccupations, d'autant plus que la jeunesse et l'éducation constituent une priorité pour ce nouveau régime.

"Monsieur le ministre, vous avez déclaré, la jeunesse, l'éducation comme votre priorité, cela doit nous inviter en termes de Jubanti à faire en sorte que l'effectivité du droit à l'éducation pour tous soit une réalité. Les enfants hors école, les enfants hors système, les enfants qui ne sont dans aucune structure éducative cette question certainement fera l'objet de Jubanti. Jubanti par rapport aux taux de l'analphabétisme, la problématique du droit à l'éducation pour tous, nous pensons que fera l'objet de mesures fortes en lien avec ce principe de construire une société éducative, un système éducatif qui soit connecté aux autres secteurs", a fait prévenir l'instituteur en formation, saluant ainsi la digitalisation du système prôné par le ministre. "Appliqué au système toujours dans le principe de Jubanti la digitalisation permettra certainement de renforcer la modernisation du système éducatif de contribuer à diligenter le traitement des dossiers mais surtout de constituer une source de solution face à la lancinante problématique de l'état civil", a encore souligné Cheikh Mbow, poursuivant que nous devons appliquer cette digitalisation pleinement au système éducatif sénégalais. Le directeur exécutif de la Cosydep a aussi exprimé son souhait de tenir des réflexions collectives pendant les trois mois de vacances pour répondre favorablement à cette demande de la société devant le ministre. Car, dit-il, ces rencontres vont permettre de s'adresser à la problématique de la vulnérabilité des individus, filles, enfants handicapés, minorités culturelles, enfants orphelins, de même que les enseignants décisionnaires.
Jeudi 6 Juin 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :