DOSSIER / Remise à disposition du public : Pourquoi la réouverture du stade Demba Diop est suspendue au nouveau rapport de la Protection civile

La Direction de la protection civile (DPC) doit annoncer dans un bref délai s'il accepte ou non, les « requêtes » des acteurs sportifs et du ministère de tutelle. En clair, s'il rend ou non une décision favorable à la réouverture du stade Demba Diop. Un rapport avec « avis favorable » de l'organe chargé de la conservation des installations est indispensable avant toute remise à disposition du public.


DOSSIER / Remise à disposition du public : Pourquoi la réouverture du stade Demba Diop est suspendue au nouveau rapport de la Protection civile
Mais, le feu vert de la DPC ne signifie pas, pour autant, l'ouverture immédiate de l'enceinte sportive des Sicap. La reprise des compétitions est attendue « après travaux de renforcement ou réparation de structures qui supportent les dalles et poteaux des tribunes », selon le Directeur des infrastructures au ministère des Sports. Et, elle sera retardée à minima de trois à quatre mois, si ce démembrement du Ministre de l’Intérieur lève son veto. 
 
« Des travaux de réfection et de réhabilitation seront lancés aussitôt », promet Ahmed Tidiane Sarr. Le ministère des Sports se dit « déterminé pour faire aboutir ce projet de réhabilitation du stade Demba Diop » que les amoureux du foot attendent avec impatience. 
 
La balle est dans le camp de la Direction de la protection civile 
 
Le Directeur des infrastructures sportives espère que les recommandations qui figureront sur le nouveau rapport de la Direction de la Protection Civile, seront techniquement faisables à un « coût largement absorbable ». Car, le ministère a déjà sous le coude un projet de faisabilité technique et économique pour le lancement des travaux de réfection du mythique stade de Dakar. 
 
Des missions et visites se sont tenues sous l’égide du Directeur de la protection civile et de concert avec les services compétents de l’Etat. La dernière visite remonte au mercredi 21 août dernier, nous apprend Ousmane Ndiaye, le directeur du stade, qui n’a pas voulu trop s’avancer de peur de se faire taper sur les doigts par la hiérarchie. « Tout ce que je peux vous dire est que la balle est dans le camp de la Direction de la protection civile », a-t-il avoué.
 
La réouverture de Demba Diop, une demande sociale
 
Abdoulaye Noba, directeur de la DPC, contacté par Dakaractu, n'a pas voulu en dire plus en vertu du devoir de réserve. Il a laissé le soin au ministère des Sports de communiquer sur le nouveau rapport de la DPC en lien avec les « tests de solidité » et que le Directeur des infrastructures sportives dit n’avoir « pas encore reçu ». Et, aucune information officielle ne filtre sur les nouvelles recommandations réelles listées dans le rapport de la Direction de la protection civile (DPC). Une situation quasiment désolante pour le mouvement Navétanes et certains supporters de clubs du championnat local.
 
L'organisation nationale des activités de vacances (Oncav) semble faire de la réouverture du stade son cheval de bataille. Cette revendication du mouvement Navétanes est, également, le souhait de la frange juvénile de la région de Dakar. La perspective de remise à disposition du public de cette infrastructure relève d’un vœu psychédélique de la jeunesse de la région qui, prise par le mécontentement, trépigne néanmoins d’impatience de voir le stade Demba Diop accueillir les matches de Ligue 1.
 
Le stade Demba Diop dans un état assez délabré 
La DPC restée jusqu’ici frileuse, devrait songer à remettre à disposition cette enviable structure susceptible de propulser la pratique du football à l’échelle locale. Alors, pourquoi priver les jeunes de cette providence ? Une réouverture qui aura pour corollaire de combler le désir des mordus du sport et des autres férus du ballon rond qui attendront impatiemment la reprise du championnat local.
 
Conformément aux attributions du Ministre de l’Intérieur, la structure dirigée par Noba a mené des activités dont l’objectif principal est de protéger les personnes, préserver les biens et conserver l'infrastructure sportive. Il faut reconnaitre que le stade Demba Diop est dans un état assez délabré le privant ainsi d’accueillir des rencontres officielles. Au gré de la situation dans laquelle se trouve le stade, l’autorité semble prendre en considération le « danger permanent ».


Deux ans de fermeture

 
Le stade Demba Diop a été fermé il y’a deux ans. C’était au soir du samedi 15 juillet 2017, à la suite d’un drame qui s'est produit, lors de la finale de la Coupe de la Ligue opposant l’Us Ouakam au stade de Mbour. Des échauffourées entre les supporters au niveau de la tribune découverte avaient provoqué une grande bousculade, une partie de la tribune s’était alors effondrée. Le bilan faisait état de huit morts, tous du côté mbourois. 
Jeudi 29 Août 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :