Cheikhna Camara, AMS : « Le PROCASEF nous permet d’avoir les outils pour mieux gérer la question et les litiges fonciers »


Le problème foncier est devenu une préoccupation majeure des pouvoirs publics. La loi de 1964 sur la question semble ne plus pouvoir régler la problématique qui constitue une bombe au sein des collectivités territoriales. Ainsi, pour juguler la question, le projet cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF) s’y est investi. 


« Ce projet peut apporter énormément de choses aux communes sur la situation foncière. On ne se lassera jamais de rappeler que le problème de la terre est un problème particulier à prendre avec des pincettes », explique Cheikhna Camara à l’occasion de l’atelier visant à partager l'approche systématique d'enregistrement des droits fonciers dans les communes.


Maire d’une commune rurale dans le département de Bakel, Cheikhna Camara rappelle que « depuis longtemps, les villages connaissent du bout des doigts les propriétaires terriens, la limite avec l’État et autres, ils le savent » fait-il savoir. Avec cet atelier, il renseigne qu’ « à partir de demain nous allons avoir des références, un document, une formation,  une capacité de pouvoir délibérer », a conclu le représentant de l’association des maires du Sénégal à l’atelier. 
Mardi 4 Juin 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :