Signature d’un accord d’établissement à l’Um-PAMECAS : Malick Diop relève le défi de la modernisation


Signature d’un accord d’établissement à l’Um-PAMECAS : Malick Diop relève le défi de la modernisation
Très en verve ce jeudi à l’occasion de la signature, à Dakar, de l’accord d’établissement qui lie la direction au personnel de l’entreprise, le directeur général de l’UM-PAMECAS a salué un « évènement d’importance ».  « Cet accord est l’aboutissement de longs mois d’engagement et de négociations de la part de l’exécutif, des partenaires sociaux et des dirigeants élus. Il est le résultat de la volonté des trois parties à œuvrer ensemble pour assurer un climat social serein et permettre le développement de notre réseau, condition indispensable à sa pérennité et à la pérennité des emplois », s’est réjoui M. Malick Diop. Cela, non sans mettre le curseur sur la nécessité, pour le réseau, de se « doter d’un capital humain pour faire face aux défis de demain, satisfaire les nouveaux besoins sur ses métiers traditionnels et les nouveaux métiers à venir dans un environnement toujours changeant ». Ainsi, s’assigne-t-il pour objectifs de relever quatre défis qui  sont ceux de : la transformation digitale par la modernisation des procédures, la concurrence pour diversifier l’offre, la règlementation par un renforcement du dispositif prudentiel fixé et la protection des membres.
Sous ce rapport, le patron du réseau PAMECAS est d’avis que « le membre est le moteur de la microfinance ». « Nous devons faire en sorte que les Sénégalais sortis de la pauvreté ne puissent y retourner », a-t-il exhorté, face à un public qui l’écoutait religieusement et comprenant Mme Innocence Ntap Ndiaye, présidente du Haut conseil du dialogue social, Mouhamadou Niang, président du Conseil d’administration du réseau et d’éminents membres dudit conseil.
«Il faut faire de l’UM-PAMECAS un bastion du dialogue social et de la finance sociale », a encouragé l’ex-ministre d’Etat, qui présidait la cérémonie de signature.
De son côté, Pape Momar Dièye, coordonnateur du collège des délégués du personnel de PAMECAS, a marqué sa satisfaction relativement aux réformes apportées par le directeur général. « Il était grand de renouveler les relations sociales pour l’intérêt supérieur de l’entreprise », dira M. Dièye. « Nous avons foi en la capacité de votre équipe pour conduire l’entreprise vers la croissance », a encore confié le syndicaliste, s’adressant à M.Diop. 

Pour finir, Pape Dièye a prié Mme Innonce Ntap Ndiaye d’être leur interprète auprès de l’Etat du Sénégal pour que ce dernier attache « une plus grande attention à la microfinance ».
Jeudi 26 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :