Samba Diaw appelle les enseignants à la raison : "l’école a plus besoin de constructeurs de paix que de faiseurs de violence"


Samba Diaw appelle les enseignants à la raison : "l’école a plus besoin de constructeurs de paix que de faiseurs de violence"
Porter des revendications corporatistes est toujours exaltant. Cependant il exige des leaders des aptitudes et des attitudes dont les seuls aiguilleurs demeurent la responsabilité et le patriotisme.
La crise que traverse l’école sénégalaise et qui semble hélas s’enliser dans cette grève interminable a fini d’irriter plus d’un. Certains leaders syndicaux semblent oublier que le principe directeur qui sous-tend toute négociation est la flexibilité. Le radicalisme est toujours à bannir car il plombe le consensus et la satisfaction des revendications qui en sont le but ultime recherché.
Le plus grand dirigeant syndical est celui qui a une claire conscience de sa responsabilité sur sa corporation mais également celui qui a toujours en bandoulière le sens patriotique. En ayant toujours à l’esprit ce parfait équilibre, il fera toujours de sorte que la corde sur laquelle il tire ne se rompt jamais.
Les enseignants méritent plus que ce que les syndicats réclament car le métier qu’ils ont embrassé est à la fois noble et sublime.
Cependant camarades, l’heure est grave, la cloche patriotique a sonné. Il nous faut répondre aux multiples appels des potaches, des parents d’élèves, des chefs religieux et coutumiers,  bref de toute la nation.
Je me permets de vous appeler camarades car faisant partie du SELS des origines et des fondateurs qui était l’émanation des amicales des volontaires de l’éducation, une merveilleuse trouvaille pour déjouer l’interdiction faite à cette nouvelle cohorte d’instituteur d’alors de se syndiquer.
La décision historique des dirigeants syndicaux comme Souleymane Diallo de suspendre la grève est un acte de haute portée patriotique. J’exhorte mes anciens camarades Omar Waly Zoumarou et Abdou Faty et dans la même foulée tous les dirigeant syndicaux à emboucher la même trompette.
Cette prestigieuse institution qu’est l’école a plus besoin de constructeurs de paix que de faiseurs de violence. 
Samba Diaw, Président de Convergence Libérale / Sen Yakaar
Samedi 28 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :