Kaolack : Condamnée par le tribunal pour licenciement abusif, la radio Almadina reprend du service au grand dam de ses ex-travailleurs.


Kaolack : Condamnée par le tribunal pour licenciement abusif, la radio Almadina reprend du service au grand dam de ses ex-travailleurs.
 Face à la presse hier matin, les 4 ex-travailleurs de la radio Almadina Kaolack ont manifesté leur mécontentement, après avoir été informés de la reprise des activités de ladite radio pendant le Mawlid. 
En effet, ces derniers avaient pris la décision, il y a 4 ans, de traduire cette station radio en justice pour licenciement abusif. Ils avaient ainsi gagné le procès en première instance et la décision avait été confirmée par la cour d'appel de Kaolack.
Du coup, le matériel de la radio avait été saisi en dépit de la demande de référé du patron pour difficultés de paiement, car le tribunal avait ordonné la continuation des poursuites sans nouveaux référés. « Depuis 3 mois, la radio n'a pas émis, alors à notre grande surprise, nous l'avons écoutée pendant le Gamou, malgré la décision de l'huissier concernant la saisie du matériel. Le directeur général doit 16 millions aux 4 ex-travailleurs, mais il fait tout pour ne pas donner cet argent... », a déclaré le secrétaire général de l'Union régionale de la Cnts/Kaolack, Abdou Ndiaye.
«  On a saisi l'huissier et ce dernier nous a fait savoir qu'ils n'ont pas trouvé d'acquéreur pour l'achat de la radio. Après avoir parlé avec les 4 ex-agents de ce médium, nous avons décidé de saisir le premier président de la cour d'appel et en tant que  secrétaire général de l'Union régionale de la Cnts/ Kaolack, je compte personnellement écrire au ministre de la justice, car une décision de justice doit être appliquée à la lettre », a-t-il martelé.
Mercredi 20 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :