Journée Internationale de la Femme : Au moins 300 femmes de la commune de Thiomby ont organisé une marche pacifique


Journée Internationale de la Femme : Au moins 300 femmes de la commune de Thiomby ont organisé une marche pacifique
En ce jour commémorant la journée internationale dédiée aux femmes, celles de la commune de Thiomby ont initié une marche pacifique en vue de porter leurs doléances auprès des autorités locales, notamment du maire de ladite localité, Alexandre Ngom. Après avoir sillonné les différentes rues principales, ces dernières ont terminé leur marche à la mairie de Thiomby où elles ont remis au maire de la commune un mémorandum dans lequel il est écrit" Après s'être félicitées des efforts louables que vous avez consentis pour la promotion de la femme rurale en vous inspirant du Plan Sénégal Émergent (PSE), de l'acte 3 de la décentralisation dans sa rubrique territorialisation des politiques publiques, nous sommes venues ici pour vous faire part de nos doléances qui sont articulées comme suit : Nous sollicitons l'accélération de l'exécution du PUDC en vue de procéder à l'allègement des travaux de la femme, la construction d'un foyer de la femme qui est fonctionnel, la capacitation et l'accompagnement des femmes enseignantes pour promouvoir l'accès et le maintien des filles à l'école, la création d'un centre conseil pour adolescents, la facilitation de l'accès à la terre pour les femmes comme il est indiqué dans la constitution, la liste n'est pas exhaustive".

Prenant la parole, l'édile de la commune de Thiomby, Alexandre Ngom, après avoir magnifié l'initiative des femmes de sa localité, a répondu : " Les doléances qui ont été posées, je les ai enregistrées et ce que je peux dire c'est que je n'ai rien entendu d'impossible. Et pratiquement, tout est en cours dans le cadre du plan Sénégal Émergent. Quand on parle de l'allègement des travaux de la femme, vous savez que l'un des 4 volets du PUDC, c'est l'allègement des travaux de la femme, c'est-à-dire la mise à disposition d'équipements et de matériel comme des moulins, des batteuses entre autres, pour que la femme rurale soit déchargée des travaux domestiques qui occupent une partie de son temps et qui sont à l'origine de l'ensemble des problèmes. À Thiomby, nous avons un poste de santé et une sage femme, mais cela n'est pas suffisant car nous avons dans les projets qui sont en cours la possibilité d'avoir une maternité à Thiomby et nous sommes en train de nous battre pour avoir un deuxième poste de santé. "

Au finish, les femmes de Thiomby ont bouclé leur marche par une conférence publique axée sur le thème " autonomiser les femmes et les filles rurales. "
Jeudi 8 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :