Guinéen, pays pauvre, sous-sol riche (Par l’opposant Mansour Kaba)


On l’appelle le « Château d’eau de l’Afrique ». Ce nom collé à la Guinée n’est pas usurpé. Tous les grands cours d’eau de l’Afrique de l’ouest notamment le fleuve Sénégal, le fleuve Niger et le Fleuve Gambie prennent leur source dans ce pays au sous-sol riche en ressources minières.
Pourtant, la Guinée reste l’un des pays les plus pauvres du continent. Pourquoi donc tarde-t-elle à prendre son envol économique ? « C’est parce que nous n’avons pas de gouvernants », dit sèchement Mohamed Mansour Kaba. Il se rappelle encore des propos d’un de ses amis français.
C’était à l’époque de Sékou Touré : « M. Kaba, vous savez c’est quoi le problème de la Guinée ? C’est que le peuple est plus intelligents que les gouvernants ». Selon lui, son ami avait raison. « Vous avez au Sénégal, des entrepreneurs guinéens qui sont modèles, c’est la même chose en Côte d’Ivoire. Mais en Guinée on est nul. Pourquoi, parce qu’on est mal dirigé. Nous n’avons pas d’institutions qui sont respectées. En Guinée, tout marche sur la tête. Partout ailleurs, normalement, la richesse, on doit la trouver du côté du privé, mais en Guinée ce sont les fonctionnaires qui sont riches », soutient-il. 
Le secteur de l’électricité est le parfait exemple du retard de la Guinée. D’après Kaba, quand on parle d’électricité en Guinée, cela se limite à Conakry, encore que le courant n’est pas disponible 24/24. « Plus de 60 ans après l’indépendance, le Guinéen de la capitale n’a pas le courant 24/24 pendant une semaine. Quand on est Alpha Condé et qu’on a critiqué tous les régimes qui se sont succédé, au moins tu essaies de faire mieux que les autres.
Malheureusement, il n’en est rien », regrette-t-il. C’est pourquoi, dans une lettre ouverte dont le titre est « Un dernier conseil à mon ami », Mohamed Mansour Kaba a invité Alpha Condé à ne pas s’entêter à vouloir s’accrocher au pouvoir.
« Monsieur le Président, à la fin de votre deuxième et dernier mandat, en décembre 2020, rendez le tablier dans l’honneur et la dignité. Mais si vous vous entêtez à vouloir rester un mandat de plus, quel que soit le nom que vous donnerez à ce mandat, et quelle que soit la Constitution que tu feras adopter, vous serez responsable des conséquences de votre entêtement de vouloir avoir une présidence à vie », lit-on dans cette missive.
En effet, pour M. Kaba, « c’est une présidence à vie qu’Alpha Condé cherche mais il ne sait pas comment la demander. Actuellement, ce sont des intentions que les gens combattent ».
Mardi 19 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :