Guinée Conakry : ce qu’on sait des remous en cours…


La Guinée Conakry renoue avec les remous. Ce dimanche 5 septembre 2021, des tirs nourris ont été entendus à Kaloum, quartier des Affaires de Conakry où sont installés l’administration et le palais présidentiel de Sekoutoureya. Alors qu’aucune information n’est encore disponible sur le sort de son occupant, il semblerait que ces événements soient liés à une tentative d’arrestation d’un officier de l’armée.

A la tête des forces spéciales depuis 2018, le colonel Mamady Doumbouya serait en disgrâce auprès du régime en raison de ses envies d’indépendance par rapport au ministère de la Défense. D’autres informations font état de sa mutation. Avec près de 20 ans de carrière dans l’armée, Mamady Doumbouya a pris le groupement des forces spéciales en 2018 et avait même fait sensation lors du défilé militaire de cette année. Formé dans des écoles militaires réputées, l’homme connu pour son sang-froid devant toute situation a fait un passage au Sénégal, à l’école d’application de l’Infanterie (EAI).

Au mois d’octobre 2020, c’est lui et ses hommes qui avaient été déployés à Kindia pour désamorcer la mutinerie partie du camp de cette même ville. Lors de ces évènements qui sont intervenus la veille de la présidentielle à laquelle la participation de l'actuel président faisait l'objet de contestation, des militaires ont tué le colonel Mamady Condé accusé d’avoir détourné l’argent destiné aux soldats revenus d’une mission onusienne au Mali.

On se souvient des exactions attribuées aux hommes du Colonel Doumbouya lors de cette opération qui, pour les autorités de Conakry était une réussite car ayant permis de tuer dans l’œuf une tentative de « putsch ». Le sauveur d'hier est-il en train de devenir le bourreau d'aujourd'hui ?

Selon les informations de Dakaractu, les autorités guinéennes se refusent pour le moment à tout commentaire.

Quoi qu’il en soit, la situation reste tendue à Conakry où tout reste possible. Alpha Condé serait-il en train de vivre ses dernières heures au pouvoir ? Les prochaines heures, voire les prochaines minutes seront édifiantes.
Dimanche 5 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :