Grand-Tortue Ahmeyim : Mise en place prochaine d’un système harmonisé de réponse d’urgence aux déversements d’hydrocarbures


Grand-Tortue Ahmeyim : Mise en place prochaine d’un système harmonisé de réponse d’urgence aux déversements d’hydrocarbures
C’est en début de semaine que dans la capitale mauritanienne, régulateurs, marines nationales et autorités maritimes du Sénégal et de la Mauritanie se sont réunis avec British Petrolum (Bp) pour échanger autour de la prévention, la gestion des déversements accidentels d’hydrocarbures et la protection de l’environnement. 
L’opérateur du projet transfrontalier Grand-Tortue Ahmeyim, dans un premier temps, a détaillé son système de gestion des incidents et de réponse aux déversements accidentels. Il s’est ensuite rendu au port de Nouakchott, plus exactement dans la base logistique de BP pour découvrir l’ensemble des équipements opérationnels de réponse, de surveillance et de suivi qui y sont pré-positionnés et prêts à être déployés en cas d’incident accidentel. Il s’agit d’équipements utilisés pour répondre rapidement et efficacement à un déversement accidentel d’hydrocarbures. Ce qui est une partie de la stratégie à laquelle les deux pays et BP travaillent, afin de mettre en place un système harmonisé de réponse d’urgence’’, a appris Dakaractu.
 
‘’Cet évènement, en plus de démontrer l’engagement de BP en faveur de la protection de l’environnement en cas de déversement, est la conclusion d’un programme initial de 6 mois d’acquisition d’équipements, de préparation, de formation et d’exercices de simulation pour nos équipes opérationnelles et notre personnel. L’évènement a permis de démontrer la préparation de BP et a amorcé des discussions positives avec les régulateurs des deux pays sur un programme continu de formation et d’exercices conjoints’’, a dit Ross Zaccarini, Directeur de la gestion et de la réponse aux incidents de BP pour se réjouir de cette initiative.  
 
Anna Sow Mbodj, Directrice des opérations de l’Agence nationale des Affaires maritimes (Anam) a, pour sa part, qualifié l’exercice de ‘’très intéressant en cela qu’il a permis d'apprécier le niveau de préparation de l'opérateur, qui est assez satisfaisant, pour une intervention initiale, en cas de déversement de produits hydrocarburés, mais aussi, il a permis de saisir la nécessité de poursuivre la coopération avec la Mauritanie sur des aspects bien définis, en vue d'une harmonisation urgente de nos politiques et procédures, en la matière’’.
 
Dans la même dynamique, le Commandant Djibril Mbengue de la Hassmar (Haute Autorité chargée de la Coordination de la Sécurité maritime, de la Sûreté maritime et de la Protection de l'Environnement marin) est allé dans le même sens que ses prédécesseurs pour féliciter ‘’BP pour cette initiative qui démontre sa volonté d’opérer dans nos deux pays en ayant le souci de la protection de l’environnement marin’’.
 
Cette activité, selon ledit communiqué, a ‘’donné le ton à une approche de réponse collaborative entre les deux pays et l’opérateur face aux déversements accidentels d’hydrocarbures. Les différents acteurs ont promis de se retrouver dès le premier trimestre 2020 pour mieux en définir les contours. L’organisation d’un exercice conjoint est entre autres, d’ores et déjà en discussions.’’
 
 
Il a été rappelé que BP, arrivé en Mauritanie et au Sénégal par le biais d’un accord avec Kosmos Energy, annoncé en décembre 2016, détient une participation et des intérêts de travail réels dans les blocs de Saint-Louis Profond et de Cayar Profond au large du Sénégal à hauteur de 60 %, avec Kosmos Energy détenant 30 % et la Société des Pétroles du Sénégal (Petrosen) détenant 10 %. En Mauritanie, les intérêts de travail de BP dans les blocs offshore C-6, C-8, C-12 et C-13 sont de 62 %, avec Kosmos Energy détenant 28 % et la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (Smhpm) détenant 10 %.
 
Objet d’une exploitation prochaine, le champ gazier de la Tortue est situé sur la frontière maritime de la Mauritanie et du Sénégal et est développé dans le cadre du projet Grand Tortue Ahmeyim, une plateforme flottante de gaz naturel liquéfié offshore innovante. Ce sera le premier projet à établir le bassin en tant que source de gaz de classe mondiale, générant des revenus pour les pays, et source d’énergie abordable et produite nationalement, renseigne ladite source.
 
Jeudi 21 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :