Enfants égorgés : le phénomène gagne Abidjan


Depuis quelques jours, il se passe en Afrique de l’Ouest des pratiques qui empruntent leur sadisme au cannibalisme. En clair, alors que l’assassinat atroce d’un enfant de sept ans défraie la chronique à Touba et dans le reste du Sénégal, un internaute ivoirien a posté un message sur sa page Facebook pour informer qu’un homme a avoué avoir enlevé, étranglé et égorgé le fils de 03 ans de ses voisins.
Le suspect, qui a fait du « Djeferou » au bout d’une période de garde-à-vue de 72 h, a révélé avoir enterré sa victime derrière le Chu d’Angré, après avoir « pris son sang ».
« Vivement que les parents redoublent de vigilance ces temps-ci car les enlèvements se sont accrus », alerte l’auteur du message. 
Mardi 27 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :