Contentieux opposant la CBAO à l’opérateur Bocar Samba Diéwo : L’ACSIF interpelle l’État et la Banque mondiale à faire la lumière sur le dossier.


L'affaire opposant l'opérateur économique Bocar Samba Diéwo à la CBAO s'est une fois de plus invitée à la conférence de presse de l’Association des Clients et Sociétaires des Institutions Financières (ACSIF), ce vendredi 18 juin 2021. D'après le président de l’Association des Clients et Sociétaires des Institutions Financières (ACSIF), Famara Ibrahima Cissé, « la CBAO a produit trois traites différentes qu'elle n’a pas pu justifier. Autrement dit, c'est un débit non autorisé et injustifié auquel la banque ne peut produire l'origine de la soi-disant traite comme preuve de paiement ».

Abdoul Mbaye, ancien directeur de la banque ainsi que le notaire Moustapha Ndiaye, sont pointés du doigt par ladite association comme étant ceux qui ont appuyé cette "machination".

« Rien ne justifie cette soi-disant "traite" par laquelle la CBAO a saisi les biens de l’opérateur », dira le sieur Cissé pour terminer. Par ailleurs, l’ACSIF interpelle à cet effet, pour la énième fois, la Banque mondiale mais aussi le gouvernement du Sénégal ainsi que le peuple pour une lutte contre cette injustice en défaveur d’un honnête homme qui a consacré plus de la moitié de sa vie pour réunir à la sueur de son front tout cet argent...
Samedi 19 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :