Après avoir escroqué 8 personnes de plusieurs millions : « La maîtresse de l’arnaque » risque 2 ans dont 1 an de prison

Attraite devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour escroquerie hier, la récidiviste Marième Sock Seck encourt 2 ans dont 1 an d’emprisonnement. Les plaignants au nombre de 8 ont réclamé 19 millions de F CFA en guise de dommages et intérêts. La décision du juge est attendue ce vendredi.


Marième Sock Seck est un drôle d’oiseau. Affublée du sobriquet « maîtresse dans l’art de l’arnaque », elle a, à nouveau, comparu hier devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour le délit d’escroquerie. Ce, au préjudice de 8 plaignants. Selon l’exposé des faits, la prévenue, placée sous mandat de dépôt depuis le 12 avril dernier, a l’habitude d’utiliser des stratagèmes pour gruger certains commerçants d’importantes sommes d’argent. La dame prend contact avec des vendeurs de poulets ou des commerçants de produits agroalimentaires, gagne leur confiance et se fait livrer des marchandises. Dans un premier temps, elle passe une petite commande de poulets et verse l’argent convenu quelques jours plus tard. Ensuite, elle revient à la charge avec une commande beaucoup plus importante. Puis, elle coupe tout contact avec ses fournisseurs.
 
Une de ses victimes, Fatoumata Ndiaye, explique que le 6 mars dernier, la dame est venue lui faire une commande de 250 poulets à raison de 2 400 F CFA l’un. « Le total était de 600 000 F CFA. Elle m’avait fixé la date du 13 mars pour le paiement de la commande. Le 9 mars, elle m’a de nouveau appelé pour 300 poulets de plus. Tout en m’affirmant qu’elle allait me remettre tout mon argent. Le jour-j, au lieu de me donner toute la somme, elle m’a remis 200 000 F CFA. Depuis lors, elle est restée injoignable », a-t-elle déclaré. Gabriel Djiogo dira : « J’ai connu Marième Sock Seck par l’intermédiaire d’un ami. Le même jour, on s’est donné rendez-vous au dépôt et je lui ai remis 100 poulets à 2 200 l’unité payable dans deux jours. Elle est revenue pour prendre 449 poulets, pour un total de 1 207 800 F CFA. Elle n’a plus fait signe de vie ». El hadji Samb lui a donné 53 poulets sans rien recevoir en retour. « Elle s’est pointée à mon lieu de travail pour chercher des poulets. Elle en a pris 200 au prix de 2 150 F CFA l’un. 5 jours après, elle revenue pour prendre 80 poulets à 2 200 l’unité et 36 à 2 150 F CFA. En tout, elle me doit 1 333 800 F CFA », souligne Momath Yacine Fall.
 
Même le superviseur à la Sédima, Maïmouna Ndiaye, est tombé dans le piège de Marième Sock Seck. « Il y a deux mois, j’ai commencé à travailler avec cette dernière. A sa première vente, elle a pris 300 poulets, deux jours après, elle a payé cette somme. Le surlendemain, elle a demandé 600 poulets et pendant le déplumage, la machine en a écrasé 85 et elle est partie avec 515 poulets qu’elle n’a pas payés. Elle est revenue pour prendre 497 d’un montant de 1 192 800 et 200 poulets à raison de 2 500 FCFA l’unité. Quelque temps après, elle est revenue prendre 102 tablettes d’œufs à 193 000 F CFA et 265 poulets à 583 000 F CFA. Elle a emporté mes 2 295 100 F CFA », a-t-elle détaillé. Binetou Ngoné Thiandoum a aussi perdu 650 poulets. De même que Rose Samb qui a renseigné au juge lui avoir remis diverses marchandises constituées de spaghetti, de corned beef et autres denrées d’une valeur totale de 4 057 000 F CFA. « A ce jour, elle doit me verser 3 557 000 F CFA. Mais je n’arrivais pas à la joindre ». Egalement, le chauffeur Assane Samb a subi un préjudice dans cette affaire.
 
 « Je demande des délais pour rembourser »
 
Interrogée, la pensionnaire à la Maison d’arrêt des femmes de Liberté 6  a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés. « Je suis une commerçante et j’habite à Keur Massar. J’ai pris les poulets. Je veux qu’ils m’accordent encore des délais pour pouvoir les désintéresser. Car je leur dois les sommes énumérées », a-t-elle avoué. Convaincu de la culpabilité de Marième Sock Seck, le parquet a requis 2 ans dont un an ferme. Assurant les intérêts des parties civiles, Me Bamba Cissé a réclamé la somme de 19 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts. Les avocats de la défense ont sollicité la clémence du tribunal. Déjà condamnée à 3 mois pour le même délit, Marième Sock Seck, divorcée et mère de 2 enfants, va connaître son sort le 27 avril prochain.
 
EnQuête
Mardi 25 Avril 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Drogba change de tête

Drogba change de tête - 16/12/2017