ANACIM : qui est Sidy Guèye, le successeur de Maguèye Ndao ?

Sidy Guèye, le nouveau boss de l’Agence nationale de l’Aviation civile et de la Météorologie (ANACIM) est un homme du sérail. Jugez-en par vous-même.


ANACIM : qui est Sidy Guèye, le successeur de Maguèye Ndao ?
Pur produit de l’école sénégalaise (Baccalauréat en Sciences en 1990 au Lycée Seydou Nourou Tall), il rejoint l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) pour y décrocher entre 1996 et 1999 : d’abord une Licence en Mathématiques, ensuite une Maîtrise en Mathématiques Appliquées, puis une Attestation d’Études Approfondies (AEA, Option Analyse Numérique). 

Auréolés de diplômes universitaires, Sidy Guèye se dirige alors vers l’aviation civile en intégrant en 1999, l'École Africaine de la Météorologie et de l'Aviation Civile (EAMAC) qui est un établissement public à caractère administratif africain, créée en 1963 et située à Niamey (Niger). Il en sort avec un diplôme d’Ingénieur Exploitation de l’Aviation Civile. Il débute sa carrière professionnelle à l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) en 2002, d’abord en tant que Cadre d’Exploitation de la Navigation Aérienne, poste qu’il occupera durant quatre années. Il fut Chef du Bureau NOTAM International de l’Afrique de l’Ouest (francophone) de 2005 à 2008.

En 2008, il devint Chef du Bureau Circulation aérienne puis Chef du Centre Régional de Contrôle (CRNA) du centre de Dakar jusqu’en 2012, année durant laquelle il quitte l’ASECNA. Monsieur Guèye aura donc occupé des fonctions hautement stratégiques durant plus de 10 années au sein de l’établissement public international et par ailleurs plus ancienne institution de coopération et d'intégration africaine. 

Il intégre plus tard l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) en tant que Directeur Adjoint Sécurité & Opérations de Vol International en 2012. 

Durant quatre (4) années, Il va mettre en œuvre la stratégie de l’organisation dans les domaines des opérations de vols, des infrastructures de la navigation aérienne et assister les compagnies aériennes africaines à préparer les audits  IOSA (IATA Operational Safety Audit) de l'IATA.


Il œuvrera également avec les compagnies aériennes opérant dans la région AFI pour trouver des solutions aux problèmes techniques et opérationnels auxquels elles font face en Afrique jusqu’en 2015, année à laquelle il va devenir Directeur Régional Afrique – Aéroport, Passager, Cargo et Sureté (APCS).

Entre 2015 et 2018, il va donc promouvoir le Programme Fast Travel (mise en œuvre de la carte d’embarquement électronique mobile, auto-embarquement et auto-étiquetage) puis obtenir son approbation réglementaire (en Afrique de l’Est, Afrique du Sud, Nigéria, Mozambique) pour permettre sa mise en œuvre par les compagnies aériennes.

En 2018, il est nommé Responsable Relations en Afrique de l’Est (Kenya, Uganda, Tanzanie, Rwanda, Burundi, Ethiopia, Seychelles, Ile Maurice et Madagascar) toujours au sein de l’organisme IATA. Il servira de principale interface entre les compagnies aériennes et les aéroports, les fournisseurs de services de la navigation aérienne et les autorités de l’aviation civile en Afrique de l’Est.

Il quitte l’IATA après neuf (9) riches années en Novembre 2020 pour revenir exercer dans son pays d’origine, le Sénégal. Fin novembre 2020, et coïncidant avec la prise de fonction de Doudou KA, nouveau Directeur Général de la société de projets Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) SA, qui le met à la tête du Pôle Opérations, Suivi Exploitation, Environnement & Qualité. Le 21 avril dernier, il est nommé Directeur général de ANACIM.
 
Dimanche 25 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :