500 tonnes de déchets chimiques à Senchim : Le ministre de l’environnement veut circonscrire les risques

L’usine Senchim qui excellait dans la production de produits phytosanitaires et qui a fermé boutique depuis 2016, reste à écouler près de 500 tonnes de déchets chimiques. Une raison pour laquelle le ministre de l’environnement et du développement durable Abdou Karim Sall a fait une descente pour évaluer les risques du stockage de ces produits toxiques et ainsi proposer avec la direction de l’usine des dispositions à prendre pour davantage sécuriser ce stock.


Mardi 7 Mai 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :