114 bénévoles de l'hydraulique : Touba et le monde rural menacés d’une pénurie d’eau pendant 72 heures…


Le Collectif des travailleurs bénévoles de l’hydraulique du Sénégal a déposé un préavis de grève au ministère de l'Eau et de l’Assainissement. Il a manifesté sa volonté de croiser les bras pendant les trois derniers jours du mois de juin prochain pour se faire entendre. Deuxième préavis de grève dudit collectif, celui-ci est légitimé par 3 raisons fondamentales données par Babacar Ly, le secrétaire général de cette structure qui réunit les agents bénévoles dudit secteur.

‘’Cela fait presque 5 mois que le ministre Serigne Mbaye Thiam nous avait demandé de déposer des dossiers pour les recrutements. Depuis lors, le constat est qu’il n’a fait aucun effort. On a constaté aussi qu’il y a un manque de volonté totale et de considération concernant nos dossiers. C’est pour cette raison que nous avons décidé de déclencher notre deuxième plan d’actions. Nous avons déposé notre préavis de grève et avons retenu d’aller en grève les 28, 29 et 30 juin prochain. Ainsi plus de 2 000 forages seront impactés dans le monde rural. Et des millions de Sénégalais seront assoiffés pendant 3 jours parce qu’on ne peut pas concevoir des travailleurs qui sont là depuis presque 15 ou 20 ans sans contrat alors qu’ils font un excellent travail dans le monde rural’’, s’est indigné M. Ly.

Dans une déclaration qu’il a faite, il a plaidé la cause de ses collègues, de ‘’braves travailleurs prestataires de l’hydraulique qui travaillent 24 h/24 et 7j/7 rien que pour satisfaire le monde rural et leur permettre d’avoir de l’eau’’. Des efforts et sacrifices qui font, à ses yeux, que ces agents et lui, au nombre de 115, devraient bénéficier d’un recrutement dans la fonction publique. 

Outre le préavis déposé sur la table du ministre, il a invité Macky Sall à voler à leur secours. ‘’Nous estimons, aujourd’hui, que le président de la République doit régler cette situation. Il a donné des instructions depuis le 21 janvier 2021. Mais, le ministre Serigne Mbaye Thiam continue toujours à faire la sourde oreille’’, s’indigne-t-il, avant de pester contre le recrutement de 20 chauffeurs sans qualification. 
‘’M. le Ministre, nous déplorons avec la dernière énergie que 20 chauffeurs « camions citernes » soient recrutés par vos services sans aucun mérite, si ce n’est que de la complaisance et pendant ce temps-là, des chauffeurs qualifiés en notre sein attendent leur recrutement depuis des années. Ce genre de pratique indécente de la part de certains de vos collaborateurs doit cesser. Les recrutements doivent se faire dans la transparence’’, fustige le Sg dudit collectif qui rappelle, pour le regretter, le triste sort d’un de leurs collègues décédé il y a moins d’un mois qui, à Ndioum, a fait presque 25 ans de service comme prestataire.

Il prévient que leur mouvement de grève va lourdement impacter les ménages dans les localités lointaines comme, entre autres, la capitale du mouridisme. ‘’À Touba, les 38 forages sont gérés par 10 travailleurs prestataires de l’hydraulique qui eux aussi vont observer une grève de 72 heures. Les populations vont souffrir d’un manque d’eau pendant ces 3 jours. Nous interpellons le président de la République pour le règlement définitif de cette situation.’’

Dans leur préavis de grève, ledit collectif a tenu à informer Serigne Mbaye Thiam que les 16 Brigades de l’Hydraulique, au niveau national, gèrent plus 2 000 forages. Des forages qui couvrent Louga, Tambacounda, Kaolack, Ndioum (Saint Louis), Matam, Linguère, Touba, Ziguinchor, Thiès, Sédhiou, Kolda, Fatick, Diourbel, Kédougou, Goudiry et Ranérou. "Donc, c’est évident que notre grève aura une dimension nationale et ses impacts négatifs se feront ressentir partout dans le Sénégal même en zones urbaines. Comme vous le savez certainement, nos "camions citernes" approvisionnent régulièrement beaucoup de quartiers de Dakar et ceux des régions à l’intérieur du pays qui restent pendant des jours et semaines sans eau à cause de la défaillance notée dans le réseau de Sen’eau seront à l’arrêt durant la grève. Tous les chefs de service des subdivisions régionales de l’hydraulique peuvent témoigner et confirmer que 80% des dépannages des forages ont été réalisés par les travailleurs bénévoles de l’hydraulique’’. Une raison pour eux d’inviter le ministre autour de la table de négociations avant que l’irréparable ne se produise...
Lundi 30 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :