Ziguinchor : L'Hôpital de la Paix dépourvu de médecins urgentistes, fait face à des eaux usées au laboratoire et à la pédiatrie.


Ziguinchor : L'Hôpital de la Paix dépourvu de médecins urgentistes, fait face à des eaux usées au laboratoire et à la pédiatrie.
Pourtant considéré comme une référence parmi les infrastructures hospitalières de la Casamance, l’hôpital de la Paix de Ziguinchor commence à enregistrer de sérieuses difficultés. En effet, les médecins prestataires ont pris la ferme décision de boycotter les gardes de nuit jusqu’à apurement de trois mois de salaire. Ils ont abandonné les gardes depuis le jeudi 02 décembre. Et à partir de 16 heures, le service des urgences se voient vider de ses médecins. Du coup, aucun patient ne peut plus être interné.   

L’administration informée, n’a toujours pas trouvé de solution à ce problème. Depuis son ouverture en 2015, l’hôpital n’a qu’un seul médecin qui assure la permanence aux urgences de l’hôpital. Ce sont d'habitude des étudiants stagiaires qui viennent pour quatre mois. Et aussi des médecins prestataires qui ne viennent que pour la garde. C’est eux donc qui sont allés en grève depuis jeudi.

Pire, il n’y a pas de chirurgien général. C’est le chirurgien urologue qui dépanne et assiste les malades des urgences. Conséquence, il donne des rendez-vous très espacés à ses patients en urologie pour parer aux urgences.

Depuis quelques semaines, la pédiatrie et le laboratoire se voient envahis par des eaux usées. Une anomalie causée par un réseau d’assainissement défectueux. Et pourtant, les habitants du quartier Kadior ont fait des sorties médiatiques pour dénoncer ce fait car ces mêmes eaux ruissellent jusque dans leurs cours. Conséquences, la pédiatrie est obligée de ne pas interner des enfants et le laboratoire fermé aussi, est fermé...
Samedi 12 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :