Visite au môle 10 du port de Dakar : Aminata Mbengue Ndiaye au plus près des préoccupations des Industriels sénégalais et des Gie de femmes mareyeuses


Nommée ministre de la Pêche et de l'Economie maritime, Aminata Mbengue Ndiaye poursuit ses visites auprès des acteurs de ce secteur stratégique. Dans cette optique, elle était ce matin au Môle  10 du port de Dakar où la ministre de la Pêche, accompagnée du directeur du port et de ses services compétents, a pris la température des activités de privés sénégalais et de groupements de femmes. La première étape de la visite a été consacrée à la société CONDAK (Conserverie du Sénégal). 

À cette occasion, elle a été mise au parfum des difficultés de cette entreprise spécialisée dans la transformation de produits issus de la Pêche. Les responsables de l'entreprise ont accordé leurs violons et ont égrené un chapelet de doléances dont les plus importantes sont l'accès à la sardinelle et au thon qui constituent les principales matières premières de l'usine. 

Il a été aussi demandé à l'État plus de flexibilité pour faciliter les exportations des produits de l'usine.

 Il a été porté a la connaissance de l'autorité que l'usine a perdu sa qualification Efe à cause de la sous-exploitation. Ils ont aussi déploré  leur non-activité durant les périodes de repos biologique qui leur porte préjudice. 

La ministre a écouté religieusement les différents orateurs et a laissé aux services techniques le soin d'apporter des réponses aux préoccupations qui leur ont été adressées. 

Ainsi, le premier conseiller technique du ministre a précisé que le respect du repos biologique est nécessaire pour assurer une durabilité de la production. S'agissant du quota de thon que l'usine réclame, le directeur de la Pêche rapellera que cette question était derrière nous, puisqu'il a été décidé d'allouer une part à la société lors d'une récente rencontre à laquelle elle était représentée par son Directeur général, aujourd'hui absent. 

Le ministre de la Pêche a pris la parole et a rassuré les dirigeants de Condak quant à la volonté du gouvernement d'appuyer les industriels locaux. Citant l'exemple de l'entreprise qui l'a accueillie et qu'elle a présentée comme un fleuron de l'économie dans le secteur de la Pêche, Aminata Mbengue Ndiaye de dire qu'elle doit être boostée, ne serait ce que pour honorer la mémoire de Matar Ndiaye, son père fondateur.

 Il s'en est suivi une visite dans le laboratoire et dans l'unité transformatrice de l'usine où la ministre a eu l'occasion de déguster quelques produits de l'usine, mais aussi de constater le travail qu'abat le personnel. 

Le Groupement d'intérêt général Ravil et Thon a ensuite accueilli la délégation du ministre. Les femmes mareyeuses n'ont pas perdu de temps pour dire à la ministre ce qui ne va pas dans leur secteur. "Nous sommes confrontées  à beaucoup de difficultés parmi lesquels le débarquement de nos produits. L'éclairage est presque absent dans le port. Les voiries n'en parlons pas", commence une mareyeuse qui ajoute qu'elles ne sont approvisionnées en thon que par les armateurs coréens et chinois. Ce qui, à l'en croire ralentit leurs activités. La présidente du Gie, Fatou Faye renchérit : " Le bâtiment qui nous a été affecté est vétuste et peut à tout moment s'écrouler. Nous demandons votre appui pour la rénovation. Nous sollicitations aussi des financements pour ces braves femmes qui ne sont pas de mauvais payeurs". 

Des doléances auxquelles le directeur du Port, Aboubacry Bèye a promis d'apporter des solutions. "Pour les financements, des démarches seront entreprises avec la Der (Délégation à l'entrpreunariat rapide) pour que vous ayez accès aux financements. Quant aux travaux de réfection du bâtiment, je vous promets que tout sera fait pour qu'ils commencent avant la fin de l'année", s'est engagé le patron du Pad. 

Pour sa part, la ministre a mis l'accent sur la salubrité du port. Elle interpelle en premier les femmes qui doivent mettre la main à la pâte pour rendre leur lieu de travail propre. Pour elle, il y va de la crédibilité du Sénégal qui bénéficie de la confiance de beaucoup de pays où il exporte sans difficultés ses produits halieutiques. 

Confirmant la direction du port pour ce qui concerne les travaux à faire pour rendre les lieux plus praticables, Aminata Mbengue Ndiaye a plaidé pour une gestion inclusive et de proximité. La remise d'un cadeau des femmes mareyeuses à la ministre de la Pêche a mis un terme à cette visite.
Vendredi 20 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :