Signature d’accord entre l’Ocrtis et la Dleag : l’axe Dakar-Banjul déterminé à endiguer le trafic de stupéfiants


 Le Sénégal et la Gambie ont intensifié leur coopération en matière de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants. La preuve, l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) et la Drug law enforcement agency of Gambia (Delag) ont signé ce jeudi 04 octobre au ministère de l’Intérieur un mémorandum d’entente afin de poursuivre à travers des actions coordonnées les organisations criminelles.
 
La signature de cet accord marque un tournant majeur pour les deux gouvernements et a été rendu possible par l’appui de partenaires stratégiques tels que l’Onudc et l’Union européenne qui soutiennent le plan d’action sous régional adopté par la Cedeao concernant la lutte contre le crime transnational organisé.
 
Le directeur général de l’Ocrtis Idrissa Cissé a réitéré sa volonté de ne ménager aucun effort pour rendre dynamique la coopération avec la Dleag, pour venir à bout des formes de trafics illicites de drogues de nature à porter atteinte à la stabilité des deux États ou à la quiétude des populations.
 
Pour sa part, son homologue gambien a étalé toutes ses inquiétudes par rapport à la culture de la cocaïne, de l’héroine et du cannabis  provenant de l’Amérique du Sud, de l’Asie et de la région de Casamance et transitant par la Gambie. A en croire El Hadj Bakary Gassama, directeur général du Dleag, cet accord vient à son heure dans la mesure où le manque de collaboration a souvent sapé les efforts consentis dans la lutte contre le trafic transnational de drogues dans la région.
Jeudi 4 Octobre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :