(Reportage du jour) Sport / Teqball : La nouvelle discipline tendance qui change les codes.


Subtile combinaison entre le tennis ballon et le ping-pong, le teqball, inventé en Hongrie il y'a déjà deux ans, est la nouvelle discipline tendance qui fait fureur dans le monde. Et depuis, une année, c'est au tour du Sénégal de se familiariser avec cette discipline qui change les codes. 

Trois mois de test auront suffi pour convaincre les dirigeants de la fédération internationale de Teqball que le Sénégal était une terre bénite pour accueillir cette discipline. En charge de la promotion du Teqball au Sénégal, Modou Guèye le vice-président de Teqsen, parle d'une implantation rapide de la discipline désormais présente dans une trentaine de clubs déjà affiliés.

Cependant, tout n’aura pas été lisse sur le parcours de Teqsen, selon Djibril Sy, président de Teqsen, et de l'association "Guédiawaye je m'engage" à l'origine de la venue de ce sport au Sénégal, Il faut compter au minimum 1.600.000  FCFA pour disposer d’une table de jeu. La fameuse « Teqboard ». Un manque criard d’équipement qui a rendu la pratique assez difficile faute de moyens. Un déficit qui devrait bientôt être résorbé avec la cinquantaine de tables que la Fédération internationale Teqball (Fiteq) leur a offerte. La réception de ces Teqboard prévue à la fin du mois de juillet sera salvatrice pour les ligues régionales qui en seront bientôt dotées. 

Jouer au football sans les contraintes liées à l’espace, C’est ce qu’offre ce sport. Avec comme élément central la table inspirée du ping-pong. Assez basique de prime abord, le "Teqboard" est le fruit d'une ingénieuse création. Avec ses inclinaisons bien étudiées, le moindre détail pour corser la partie.

Faisant appel à la technique, à la concentration et à l’endurance. Le Teqball peut se jouer en plusieurs formats allant du un contre un, au double en passant par les duos mixtes. Des deux côtés de la table incurvée chacun essaie de tromper la vigilance l'adversaire : De la reprise de volée, au coup de tête bien senti, les pieds, les genoux et la poitrine ne sont pas en reste dans ce sport qui sollicite quasiment toutes les parties du corps. 

Les règles du Teqball sont loin d'être complexes. En effet, pour marquer un point, la balle doit être renvoyée du côté de l’adversaire, sur la table. Toutefois l'exécution reste complexe vu que les teqbaleurs n'ont droit qu’à trois touches de balle maximum. Interdit de toucher la balle deux fois de suite avec la même partie du corps. 
Pour les Teqballeurs, il faut nécessairement avoir deux points d'écart pour gagner un set. En remportant deux manches sur trois le vainqueur est désigné explique Modou Guèye  déjà familiarisé avec les codes du TB. 

D'après le président de l’association Sénégal de Teqball (Asteq), Djibril Sy, l'objectif à moyen terme est de tendre vers une fédération dénommée : Teqsen. Pour l’heure, l’érection  d’un comité national provisoire (CNP) reste de mise. Déjà présent au niveau de huit régions, Teqsen ambitionne de s’étendre sur les 14 régions du Sénégal... 
Samedi 25 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :