Port de Ndayane : "Tous ceux qui critiquent le projet défendent des propriétés individuelles, occupées par une certaine bourgeoisie, friande de villégiature." (Maïmouna Sène, CESE)


Port de Ndayane : "Tous ceux qui critiquent le projet défendent des propriétés individuelles, occupées par une certaine bourgeoisie, friande de villégiature." (Maïmouna Sène, CESE)
Depuis quelques temps des personnes  se proclamant  défenseurs des populations de Ndayane, Yène et environs fustigent le projet du Port que l’État a prévu de mettre en place à Ndayane (commune de Popenguine -Ndayane). Des voix se sont,  en effet,  élevées pour dénoncer la construction du futur port. Mais selon Mme Ndèye Maimouna Sène, membre du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) et responsable politique de l'APR, " Il  est important de souligner que  ces personnes  ne font que défendre leurs propres intérêts, notamment  les domaines touristiques qui ne profitent guère aux populations. Aussi, le Port est dénommée Port de NDAYANE avec un budget de mille milliards et les populations attendent avec impatience le démarrage d’un projet aussi important, il est même l’infrastructure majeure depuis le Sénégal indépendant, qui va changer radicalement les conditions de vie des populations. Les populations sont debout et n’accepteront pas que d’autres personnes parlent en leur nom, surtout des personnes imbues d’intérêts personnels aux antipodes de la communauté. Tous ceux qui critiquent, défendent des propriétés individuelles, occupées par une certaine bourgeoisie, friande de villégiature." 

Ainsi, elle demande au  Président de la République "d’accélérer le processus de mise en place du projet et au Ministère de la pêche et de l'économie maritime, de développer un plan de communication clair sur le projet afin de lever toutes les équivoques".

 
Dimanche 6 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :