Pêche : Alioune Ndoye étale ses ambitions et promet une amélioration du secteur

Le budget 2022 du ministère des Pêches et de l’Économie maritime soumis au vote des députés, hier jeudi, est arrêté à la somme de 43 milliards 537 millions 817 mille 489 francs CFA, en crédits de paiement. En effet, les autorisations d’engagement de ce département durant l’exercice 2022 sont arrêtés à 121 milliards 833 millions 414 mille 803 francs CFA.

Ce projet de budget est reparti en quatre programmes, portant notamment sur Pêche et aquaculture, caisse d’encouragement à la pêche et à ses industries annexes.
D’ailleurs pour ce qui est du programme dénommé Pêche et aquaculture, Alioune Ndoye a indiqué qu’il vise à contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la croissance économique et au développement local.

De même, pour le rapport de la commission des finances et du contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale, il est confirmé ses ambitions pour la bonne marche du secteur de la pêche qui constitue sa priorité, surtout dans ce contexte marqué par la raréfaction des ressources halieutiques.

Dans une perspective de réforme et d’amélioration, le ministre des Pêches et de l’Économie maritime a informé sur des réformes majeures envisagées dans le cadre de programmes établis, concernant la gestion durable des ressources halieutiques, les écosystèmes côtiers et continentaux.


Vendredi 10 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :