Ndiagne : Le commandant de la gendarmerie déclaré persona non grata.


Après le verdict du parquet qui a requis 2 ans dont 2 mois ferme contre le maître coranique et ses 5 complices, les habitants de Ndiagne sont entrés dans une colère noire pour décrier cette décision. Les souteneurs du serigne daara se sont réunis pour   initier une marche de protestation et avaient menacé de saccager les commerces gérés par des peulhs. Nos sources nous renseignent qu’il a fallu l’intervention du sous préfet qui a présidé une réunion de crise pour décanter la situation.

Notre source de nous informer  que le commandant de la brigade qui a voulu  accompagner le sous préfet à cette réunion  a été stoppé net dans son élan par la population qui le déclare persona non grata dans la localité. Finalement nos sources de nous affirmer que c’est  seul le sous préfet qui s’est entretenu avec les habitants pour les amener à renoncer à leur mouvement de manifestation. 

Pour rappel, Ndiagne s’est illustrée avec une affaire d’enfants enchainés. Le maître coranique qui avait enchaîné ses talibés sera fixé sur son sort, de même que ses cinq complices, le 4 décembre date du délibéré par le juge du tribunal de grande instance de Louga.
Mercredi 27 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :