Mimi Touré sur la décision de la CEDEAO : "Au delà des procédures judiciaires, il ne faut jamais perdre de vue l’impérieuse nécessité de combattre vigoureusement la corruption en Afrique."


Jointe par notre rédaction pour donner son point de vue sur le jugement de la CEDEAO, Mimi Touré ancien Ministre de la Justice qui a initié la traque des biens mal acquis, estime « qu’au delà des procédures judiciaires, il ne faut jamais perdre de vue l’impérieuse nécessité de combattre vigoureusement la corruption et le détournement des deniers publics, c’est la raison essentielle de notre retard. Il est heureux que l’Union Africaine en ait fait le thème central de sa réunion en Mauritanie».
L’ancien Premier ministre de poursuivre : «la meilleure posture pour tous les hommes et femmes politiques c’est de gérer les deniers publics de manière transparente, c’est la meilleure manière de se prémunir des procureurs, des juges et de leurs décisions ». 
Mardi 3 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :