Mamadou Lamine Diallo, Mouvement «Tekki» : « Macky Sall est pris de panique et il va perdre les locales... »

Selon le leader du mouvement «Tekki», la suppression annoncée du poste de Premier ministre cacherait une certaine panique qui s'est emparée du chef de l'Etat, Macky Sall.


« Pourquoi Macky Sall veut imposer un nouveau régime politique après la présidentielle qu’il prétend pourtant avoir « gagnée » haut la main ?". C'est la question que se pose Mamadou Lamine Diallo du mouvement "tekki". 
Pour lui, la réponse coule de source : "en vérité, Macky Sall est pris de panique. Malgré le parrainage qui lui a permis de se choisir des adversaires politiques, et le soutien de la justice qui lui a permis d’éliminer deux candidats, il sait que les Sénégalais lui ont tourné le dos et qu’il va perdre les locales dans les grandes villes ainsi que les législatives de 2022, d’autant plus qu’il y a une vingtaine de prétendants à sa succession dans ses propres rangs". autrement dit, "Macky Sall va perdre le pouvoir au plus tard en 2022. Ainsi, il veut chambouler l’organisation institutionnelle du pays pour renforcer et surtout protéger la fonction présidentielle. Au demeurant, s’il était courageux et sincère, il en aurait parlé pendant la campagne présidentielle et proposé un référendum comme le Général de Gaulle", affirme Mamadou Lamine Diallo, pour qui, « le progrès démocratique, c’est le renforcement du législatif pour contrôler l’exécutif et l’indépendance de la justice. Le projet de Macky Sall a le mérite de séparer aussi bien dans BBY, que dans l’opposition, ceux qui ont un projet démocratique pour le Sénégal et ceux qui veulent un émir qui fait ce qu’il veut à la tête de ce pays ».
Mercredi 17 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :