HÉLÈNE TINE TIRE DANS TOUS LES SENS À MBOUR : " Les magistrats sont manipulés dans l'affaire Khalifa Sall; le ministre des finances manipule les chiffres; Mame Mbaye Niang n'est plus ministre de la République; L'Ofnac, c'est une coquille vide! "


En tournée sur la Petite côte, la responsable du mouvement pour un Sénégal d'éthique et de travail (M7) s'est prononcée sur l'actualité nationale. Mme Hélène Tine, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, n'a pas fait dans la langue de bois au sujet de l'affaire Khalifa Sall, plus précisément la décision de la Cedao à son sujet. Selon elle, les magistrats doivent corriger leurs erreurs, qui à ses yeux ne sont dues qu'à une instrumentalisation des pouvoirs politiques." La justice sénégalaise doit corriger ses erreurs pour avoir été instrumentalisée par les politiques en place. Dans ce pays, il faut que la justice soit pour tous, si la justice tombe à terre on est dans la jungle. Aujourd'hui il faudrait que les magistrats refusent l'instrumentalisation de la justice par les pouvoirs politiques en place. " 
Toujours dans ce même chapitre, Hélène Tine pense que l'arrestation de Barthélémy Dias devant les locaux de Dakaractu est anormal et que l'histoire a donné raison au maire de Sacré-Cœur/Mermoz qui avait attaqué les magistrats. "Aujourd'hui, Barthélémy Dias a eu raison sur les magistrats, donc sa place n'est pas en prison, il faut le libérer!"
Par ailleurs, la responsable du M7 s'est penchée sur la loi rectificative 2018 et a posé des questions sur le budget avant de se prononcer sur les 65 milliards de la loi de finances rectificative. "Est-ce que l'État du Sénégal arrive à mobiliser le budget de 3.000 milliards? Est-ce qu'il est exécuté ? Est-ce que le budget est sincère? Aujourd'hui le gouvernement est acculé de partout, par les enseignants, les étudiants, le système de santé n'en parlons pas où sont passés les 3.000 millards de notre budget ?Je pense que nos députés avant de voter les 65 milliards devraient demander à Amadou Ba des comptes! "
Pour conclure, Hélène Tine est revenue sur l'affaire Prodac. "L'affaire du Prodac qu'on essaie d'étouffer, ne passera pas. Mame Mbaye Niang n'est plus ministre de la République. Depuis que le Sénégal est le Sénégal, c'est la première fois qu'un ministre démissionne et la nuit on part chez lui  le chercher. Qu'il sache que le peuple ne laissera pas cette affaire, nous interpellons l'Ofnac qui est devenu une coquille vide... "
Lundi 2 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :