Grève de 48h : And Gueusseum fait le bilan, met la pression sur l’État et prévient


L’intersyndicale qui regroupe l'ASAS SUTSAS-SUDTM-SAT Santé D-CNTS Santé-SAT CL AND GUEUSSEUM, dans un communiqué, fait le bilan de la première grève en date du 23 et 24 mars 2022. Le directoire se félicite de la réussite de la grève sur l’étendue du territoire national. « La quasi-totalité des postes de santé fermés, les centres fonctionnant au minimum et l'ensemble des hôpitaux à l'exception de quelques rares, n'assurent que les urgences ».

Les motifs de cette grève tourne autour : « d’exiger du Gouvernement la signature du Protocole d'accord sanctionnant les négociations entamées depuis le 21 mai 2021 de même que l'ouverture de négociations sérieuses sur le système de rémunération à l'instar des autres catégories socioprofessionnelles déjà satisfaites par le même État Employeur », lit-on dans le communiqué.

Le texte précise que les bases syndicales de AND GUEUSSEUM, devenant de plus en plus exigeantes et radicales, rendent le Gouvernement responsable de toutes les conséquences néfastes de cette lutte sur les populations déjà éprouvées par la Covid et commandent à l’État une posture de prise en charge idoine et sans délai de règlement du système indemnitaire.
Samedi 26 Mars 2022
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :