Fusion politique : PASTEF accueille 14 organisations et devient Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Éthique et la Fraternité.


Le parti des patriotes pour le travail, l’éthique et la fraternité prend à partir de ce vendredi une envergure continentale.

Ce vendredi, Ousmane Sonko et ses camarades Patriotes ont fusionné avec 14 organisations comprenant des mouvements citoyens et des partis politiques du Sénégal. L’idée est de mettre en place un pôle alternatif de rupture pour une Afrique unie, indépendante et solidaire.

Maintenant, à partir de cette fusion qui sera sanctionnée par la signature du protocole auquel, les différents mouvements se plieront pour la bonne marche du parti qui devient les Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Éthique et la Fraternité.

Le président du parti Pastef a salué cet engagement des différentes organisations qui sont venues adhérer à la cause patriotique. Pour le pastéfien, cette communauté de vision qui a permis à ces organisations de se retrouver autour d’un idéal, doit être pérenne. « Cette fusion ne va pas se limiter là. Nous avons toujours été ouverts aux citoyens sénégalais qui ont la même vison que les patriotes dans le parti Pastef. L’objectif est de mettre en place un grand parti capable de mettre en œuvre tous les moyens pour répondre aux exigences des citoyens. Nous aurons besoin de travailler pour des institutions fortes jouant indépendamment leur rôle », a précisé le président des patriotes.

Dans cette fusion, Ousmane Sonko appelle également à élargir les responsabilités. En effet, il considère que ce n’est ni la personne de Ousmane Sonko qui importe, ni celle d’un autre membre spécifique du parti. Mais il est important que personne ne puisse se donner les capacités à être indispensable. « Il nous fait faire de sorte que chacun de nous puisse être prêt à prendre même la place du leader du Parti. Personne ne doit être indispensable », a encore rappelé l’opposant.

Au delà de cette fusion, Ousmane Sonko invite les membres de Pastef aux enjeux auxquels le parti doit faire face et appelle, dans les prochaines heures, « une grande coalition de l’opposition qui aura la tâche de débarrasser les Sénégalais du régime de Macky Sall... »
Vendredi 13 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :