Élections locales / Kaolack : La coalition Bby déplore les votes sanctions et brandit ses preuves à travers des audio, des vidéos et des SMS. (Communiqué)


Au sortir des Élections municipales et départementales du 23 Janvier 2022, il convient pour nous de faire une analyse lucide des résultats issus de ces scrutins. Mais au préalable il nous faut faire un bref rappel historique.

De 2012 à 2019, la coalition Benno Bok Yaakaar a gagné toutes les élections dans la commune de Kaolack, qu’il s’agisse des locales de 2014, du référendum de 2016, des législatives de 2017 et de la présidentielle de 2019. Ainsi, malgré des contradictions souvent secondaires, les responsables ont su faire preuve de dépassement pour voter tous Benno Bok Yaakaar.

Mais à l’approche des élections locales de 2022, le fossé entre responsables s’est davantage creusé de telle sorte qu’il était impossible de les réunir dans une même salle ne serait-ce que pour trouver un consensus.

C’est pourquoi, le Président de la coalition en l’occurrence le Président Macky SALL avait décidé à défaut de consensus de choisir après concertation avec les autres leaders nationaux de la coalition, les têtes de listes à la fois pour la commune et pour le département.

Tout le monde semblait d’accord avec cette décision. Mais dès que les noms des têtes de listes sont connus et rendus publics, il y a eu des contestations très manifestes même si par la suite  tout le monde déclarait être dans les rangs.

C’est dans ce contexte d’unité de façade que la coalition a mené la campagne électorale avec un programme très diversifié : des prières et lectures de coran, un meeting d’ouverture, des meetings de zones, un meeting de clôture qui a drainé une foule immense jamais vue à Kaolack, mais aussi des visites de proximité, des porte à porte et formation des représentants dans les bureaux de vote etc.

Des moyens nécessaires pour une bonne campagne ont été mobilisés : des tee-shirts, des casquettes, des affiches, des flyers, des posters etc. ont été confectionnés et mis à la disposition des militants.

Nos candidats et particulièrement nos têtes de listes Mamadou Mouhamed NDIAYE Rahma et Papa Demba BITEYE se sont déployés  sur le terrain avec beaucoup d’engagement et d’abnégation. Nous avons démontré durant cette campagne que nous avions les meilleurs candidats, le meilleur programme et la meilleure équipe composée de cadres aguerris et rompus à la tâche.

Et c’est pourquoi nous sommes surpris par les résultats du scrutin. On ne peut pas comprendre la baisse de nos résultats qui passent de 26 388 voix lors des législatives de 2017 à 13 928 voix aujourd’hui : presque une chute de voix de moitié ; alors que tous nos responsables sont là avec plus de militants parce que chacun prétend avoir agrandi ses rangs.

Un tel résultat ne peut s’expliquer que par des votes sanctions. Des preuves tangibles à travers des audio, des vidéos, des SMS et aveux de militants existent et démontrent à suffisance qu’il y a eu vote sanctions.

Ceux qui ont commandité ce vote sanction contre la liste Benno Bok Yaakaar ont plutôt désavoué le Président Macky SALL en rejetant ses choix. C’est au Président de tirer les conséquences  de cette indiscipline de Parti, de ce désaveu qui frôle l’irrespect et le manque de considération à son égard.

Le Président Macky SALL étant bien renseigné, saura prendre les bonnes décisions.

En tout cas, les leaders de Benno Bok Yaakaar prendront leurs responsabilités pour s’opposer à toute promotion de ceux qui cherchent à affaiblir le Président à Kaolack.

Mais il est à noter que la commune de Kaolack n’est pas tombée dans l’escarcelle de l’opposition.

Concernant les résultats du département de Kaolack, notre coalition a introduit un recours puisque la régularité, la sincérité et la liberté de vote ont été remises en cause et perturbées par la présence dans les centres de vote de Senghane Badiane et du Groupe scolaire Ndorong, de chiens de garde qui ont empêché les électeurs de s’acquitter correctement de leur devoir civique. 

Par ailleurs dans la commune de Thiomby, des résultats de bureaux gagnés par notre coalition, ont été attribués à une liste concurrente.

Ainsi pour Kaolack département nous attendons les résultats officiels et espérons avoir gain de cause puisque nous avons pu réunir des preuves palpables afin de mettre à la disposition de la justice un dossier crédible.

Aux responsables et militants de la grande mouvance présidentielle, nous lançons un appel à l’unité pour une victoire éclatante de notre coalition aux élections législatives de Juillet 2022.
Mercredi 9 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :