Développement d’un satellite Internet : le plan secret de Facebook


Selon Les Echos, repris par Capital.fr, le groupe Facebook utiliserait une société connexe pour développer un satellite expérimental.

A cet égard, un document a été remis à la Federal Communication Commission (FCC) la semaine dernière. Selon notre source, le document décrit d’abord un satellite expérimental de plusieurs millions de dollars, baptisé Athena, et développé par une société du nom de PointView Tech LCC.

« En outre, le document transmis révèle que PointView est localisée dans la région de Los Angeles, dans un bureau… récemment ouvert par Facebook. D’ailleurs, le réseau social a recherché ces dernières semaines un « chef de produit extraterrestre » (en référence aux satellites, en orbite) qui possède une « expérience pour faire passer des systèmes de communication/aérospatiale du stade de développement initial à une phase de production » et avec une « connaissance technique approfondie des systèmes de communication satellites […] des systèmes de communication radio, micro-ondes, ondes numériques et laser ». Des compétences très pointues qui correspondent, d’après Les Echos, à un savoir-faire dans le développement d’un satellite Internet », ajoute Capital.fr.

« L’enjeu de ces nouveaux satellites orbitaux, considérés comme l’avenir du très haut débit, est notamment de couvrir certaines zones isolées, désertes, particulièrement dans les pays en développement. La société SpaceX réfléchit à installer près de 12.000 satellites Starlink en orbite terrestre basse. Elle a déjà lancé son premier modèle en février », révèle notre confrère.

Ce satellite expérimental pourra être testé en 2019.
Mercredi 9 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :