Autorisation de la réunion des francs-maçons : Mbacké Seck de Rewmi dénonce un précédent dangereux


« Nous subissons totalement la dictature des lobbies. Pour la première fois de l’histoire du Sénégal, nous avons un communiqué du préfet autorisant la réunion des francs-maçons. C’est une association. Libre à chacun d’être franc-maçon, libre à chacun d’avoir l’orientation sexuelle qu’il veut. Ce sont les libertés fondamentales. Mais qu’on ne nous glisse pas ça…Dans ce pays, on passe par les failles du système juridique  pour...», a dénoncé ce responsable dakarois de Rewmi, ce samedi, à l’occasion du banquet tenu par le mouvement de Abdoulaye Fofana Seck, œuvrant pour la pacification de l’espace politique en direction de la présidentielle de 2019.  

 

« L’un des problèmes de notre pays, c’est la Constitution. Qui a la bonne version de notre Constitution ? C’est le premier élément de conflit. Le deuxième élément de conflit, c’est le code électoral. Quels en sont les contours ?», s’interroge Mbacké Seck.

« En politique, chaque fois que les présidents commettent des erreurs, nous avons un universitaire de très haut rang qui justifie tout », alerte-t-il les universitaires venus animer le thème : « Une élection présidentielle apaisée en 2019 : Gage pour une démocratie à la hauteur de l’histoire politique du Sénégal ».

« Notre devise est très forte : un peuple, un but une foi. Mais la gouvernance actuelle, dans sa pratique quotidienne, lime les fondements de cette communauté que nous avons », a encore regretté le rewmiste.

Ce dernier est d’avis que la tyrannie s’installe. Avec « un homme qui manipule la justice, qui modifie les textes sciemment à la veille des élections ».

Mbacké Seck a terminé son discours en mettant en garde contre les démons de l’ethnicisme qui, selon sa perception, guettent le Sénégal.
Samedi 5 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :