Affaire de la caisse d'avance : Me Seydou Diagne dénonce le "deux poids, deux mesures" du Parquet


Me Seydou Diagne, avocat à la Cour, estime que le procureur de la République n'avait pas à ouvrir une enquête sur l'affaire de la caisse d'avance, alors qu'il est assis sur des dossiers avec des préjudices beaucoup plus lourds.
Le conseil de Khalifa Sall a dénoncé l'attitude du ministère public vis-à-vis d'un Maire, mis en cause dans "un dossier monté de toutes pièces". Alors que le parquet aurait "classé sans suite" des dossiers beaucoup plus importants, l'avocat de Khalifa Sall a regretté ce qu'il appelle le "deux poids, deux mesures" du maître des poursuites.
"Il y a eu des soupçons de détournement de deniers publics sur beaucoup d'autres dossiers, même pas d'enquête ouverte. Il y a l’affaire de la SAR, du Port de Dakar et l’acquisition de la troisième licence de téléphonie mobile. Souvenez-vous, c'était Bara Sady, Carmélo Sagna et Thierno Ousmane Sy qui sont mis en cause. Là il s'agit de faits qui concernent plus de 120 milliards de préjudice. Le procureur  est assis sur des réclamations de l’Etat du Sénégal d’à peu près 120 milliards et n’organise pas de procès", s’étonne encore Me Seydou Diagne, qui se désole de "l’acharnement" sur Khalifa Sall…
Mercredi 21 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :